Aguelmous : Pour un simple soupçon, il tue sa femme par deux balles

Aguelmous : Pour un simple soupçon, il tue  sa femme par deux balles

Dans un douar du Caïdat Aït Boumzough relevant de la commune rurale Aguelmous, province de Khenifra, un père de famille, âgé de soixante-quatre ans, a tué sa femme, âgée d’une trentaine d’années, par deux balles qu’il a tirées de son fusil de chasse.

Abandonné par sa femme qui ne prenait plus soin de lui, même du côté intime, il est tombé dans le gouffre des soupçons au point qu’il a fini par décider de la liquider définitivement. C’est ainsi qu’il s’est réveillé le matin du mardi dernier avec l’idée de passer à l’acte. Sans adresser la parole à son épouse, il a conduit sa petite fille vers l’une des chambres et  fermé la porte derrière elle.

Aussitôt, il a saisi son fusil de chasse, a rejoint sa femme qui était à la cuisine pour la descendre avec deux balles. Sans manifester le moindre regret, il a pris sa fille et s’est rendu directement vers le siège de la gendarmerie royale à Aguelmous pour se présenter devant le chef et lui avouer son crime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *