Ajdir : Un quadragénaire tue sa mère

Ajdir : Un quadragénaire tue sa mère

Les voisins affirment aux enquêteurs que son fils la maltraitait à chaque fois que la défunte refusait de lui remettre de l’argent.

A Ajdir, située à une dizaine de kilomètres au Sud de la ville d’Al Hoceïma, un homme, âgé de quarante-trois ans, a commis, mardi 18 octobre,  un matricide. Tout était tranquille, vers 17 h, avant qu’un cri strident ne vienne briser le calme relatif qui régnait en cette fin d’après-midi. Il provient de la maison d’une famille dont le cadet, né en 1973, souffre de troubles mentaux. Quelques habitants du quartier se ruent vers l’origine du cri pour savoir de quoi il s’agit et si quelqu’un avait besoin d’aide. Ils  découvrent leur voisine âgée de soixante ans égorgée comme un mouton. D’autres voisins ont remarqué son fils, le benjamin, quittant hâtivement la maison.

Tout le monde pense qu’il est le meurtrier. Alertés, les éléments de la gendarmerie royale se sont dépêchés sur la scène du crime. Une enquête a été diligentée. Les voisins affirment aux enquêteurs que son fils la maltraitait à chaque fois que la défunte refusait de lui remettre de l’argent. Les frères et sœurs du meurtrier, qui ont rejoint les enquêteurs de la gendarmerie royale. Dès leur arrivée ils précisent aux enquêteurs que leur frère souffrait de troubles psychiques et qu’il suivait, depuis quelques mois, un traitement médical.

Le cadavre de la mère a été évacué vers la morgue de l’hôpital régional Mohammed V, à Al Hoceïma, pour être autopsié. Et les éléments de la gendarmerie royale partirent à la recherche du meurtrier qu’ils ont pu arrêter une heure et demie plus tard pour être tenu en garde à vue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *