Arabie Saoudite : une Algérienne de 14 ans violée et tuée à La Mecque

Les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête jeudi 16 septembre sur les circonstances de la mort de cette adolescente d’origine algérienne. Selon certains journaux saoudiens, la jeune fille essayait d’échapper à une tentative de viol et se serait jetée du balcon ou de la terrasse de son hôtel. Selon la presse algérienne, elle a été violée puis tuée avant d’être jetée du 16e étage de l’hôtel où elle séjournait. Le porte-parole de la police de La Mecque, le commandant Abdel Mohsen al-Mayman, cité par la presse, a annoncé que «quatre employés de l’hôtel, originaires du Yémen et du Bangladesh, ont été appréhendés et sont interrogés». Il a indiqué que l’adolescente, qui réside en France, était venue avec des membres de sa famille à La Mecque pour effectuer la Omra. Le commandant Mayman a ajouté que le corps de la jeune fille est actuellement à la morgue de l’hôpital King Fayçal où il a été autopsié. Le journal Saudi Gazette a rapporté, quant à lui, que les deux employés yéménites séjournaient d’une façon irrégulière. L’un des deux employés aurait avoué avoir noué une relation avec la victime durant le mois de Ramadan. Le site Burnews a fait part jeudi de nouveaux détails. Selon ce journal, Sarah Khatib a disparu dans l’après-midi du mardi 14 septembre lorsqu’elle a tenté de regagner sa chambre située au quatorzième étage de l’hôtel. Trois individus l’ont kidnappée, amenée sur le toit de l’hôtel, violée avant de la tuer, rapporte ce site. La jeune fille, ajoutait Burnews, a tenté de se défendre, s’est débattue mais ses agresseurs ont étouffé ses cris pour qu’elle ne puisse pas donner l’alerte. Le site révélait que le médecin légiste a confirmé que la défunte a été violée, étranglée et étouffée. Boumediene Khatib, le tuteur légal de Sarah qui s’est confié au journal saoudien Al Riyad a indiqué que la défunte était scolarisée dans un lycée en France, qu’elle était très pieuse et pratiquait le taekwondo depuis l’âge de 4 ans. Il racontait qu’avant la prière d’El Icha, Sarah lui avait demandé l’autorisation d’aller dîner avec une femme avec laquelle elle avait lié connaissance. Toutefois, en croisant cette femme dans les couloirs de l’hôtel, celle-ci lui a annoncé qu’elle n’a pas vu Sarah. Paniqué, Boumediene a alors alerté la police. C’est un des employés de l’établissement qui l’informera que le corps d’une jeune femme a été retrouvé sur le toit d’un hôtel voisin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *