Arnaque au «Samawi» à Salé

Arnaque au «Samawi» à Salé

Fahd, Abdelkbir et Soufian sont de jeunes hommes, âgés de vingt-quatre à trente et un ans. À bord d’une Ford grise, ils roulaient au quartier Arrahma, à Salé. Tout d’un coup, Fahd qui conduisait la voiture s’est arrêté juste devant un jeune piéton qui traînait ses pas sans destination précise. Il s’agit de Mohamed, la trentaine, célibataire et sans profession. Les trois jeunes hommes sont descendus du véhicule et se sont adressés à lui. Le jeune homme s’est arrêté pour savoir ce qu’ils voulaient de lui. Sur un ton calme, l’un des trois jeunes hommes, à savoir Abdelkbir, lui a demandé de leur accorder juste quelques minutes pour lui parler. Mohamed qui avait largement le temps, puisqu’il était chômeur, leur a lancé un sourire en signe de consentement.
« Nous savons que tu t’appelles Mohamed et que tu ne demeures pas loin d’ici… », lui a dit gentiment Abdelkbir. Ce dernier lui a affirmé qu’ils lui voulait du bien. Il s’agit d’une affaire qui va leur rapporter beaucoup d’argent.
Abdelkbir, qui tentait de convaincre Mohamed de participer avec eux à un jeu, lui a mis, entre temps, dans la main droite une pièce en métal. Et Mohamed est ainsi hypnotisé. Il est plongé dans un profond "sommeil magnétique". C’est ce que les charlatans appellent communément « Samawi ».
« Ta mère et ta sœur disposent de plusieurs bijoux en or, nous pouvons multiplier leur poids en dix fois…Si tu veux gagner de l’argent tu dois aller chez toi et les emmener. Nous le partagerons ensuite», lui chuchote Abdelkbir devant les regards de ses deux complices.
Sans tarder, Mohamed s’est dépêché vers sa demeure pour commencer à fouiller la chambre à coucher de ses parents et une petite valise de sa sœur. En quelques minutes, il est arrivé à mettre la main sur les bijoux. Par hasard, il a croisé son père quand il s’ apprêtait à quitter son domicile pour rejoindre les trois jeunes hommes. Heureusement, son père a remarqué que son état n’était pas normal quand il lui a adressé le bonjour. Aussitôt, il l’a appelé à haute voix. Mohamed a sursauté comme s’il vient de se réveiller d’un profond sommeil. En l’interrogeant, il a raconté toute l’histoire à son père tout en lui remettant les bijoux en or qu’il portait avec lui.
Le père a ensuite conduit son fils vers les locaux du 7e arrondissement de police du quartier Arrahma pour déposer plainte. Les policiers se sont dépêchés aussitôt sur les lieux où Mohamed avait rencontré les trois jeunes. Ils n’y étaient pas. Quelques minutes plus tard, ils font apparition et sont immédiatement arrêtés puis conduits aux locaux du commissariat pour complément d’enquête. Issus du quartier Sidi Othmane à Casablanca, les trois jeunes hommes arnaquaient leurs victimes en les hypnotisant. Après avoir effectué plusieurs opérations à Casablanca, ils ont décidé de piéger leurs victimes dans d’autres villes. Parmi elles, Saïda, une quadragénaire mère de trois enfants. Ils l’ont croisée alors qu’elle s’apprêtait à rentrer, avec un nourrisson entre ses bras, à l’hôpital de Sidi Othmane, à Casablanca.
« Ton enfant n’est pas malade, il est ensorcelé…Tous vos trois enfants sont ensorcelés. Ils n’ont pas besoin de médicaments…», lui dit Abdelkbir. Ce dernier lui a expliqué qu’elle doit lui ramener ses bijoux en or. Saïda a rebroussé chemin pour ramener dans un petit sac à main quelques bracelets, bagues et boucles toutes en or d’une valeur globale de plus 17 mille dirhams. La femme leur a remis le butin et est retournée chez elle en attendant que ses bijoux lui soient remis.
Les mis en cause ont été traduits devant la justice à Salé et attendent leur jugement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *