août 21, 2017

Arrestation de Trois cambrioleurs et un receleur

Arrestation de Trois cambrioleurs et un receleur

Trois malfrats ont été arrêtés, lundi, par les éléments de la police judiciaire du trente-deuxième arrondissement de Police de Derb Moulay Chrif, à Casablanca, pour avoir commis plusieurs cambriolages, apprend-on d’une source policière. Il s’agit de Jalal B., âgé de dix-sept ans, de Abdelilah M. et d’Ayoub E., tous deux âgés de vingt-et-un ans. Les trois malfrats demeurent au quartier La Villette à Casablanca. Un receleur qui achetait la marchandise subtilisée a également été épinglé. Il s’agit d’un marchand ambulant âgé de vingt-trois ans. Selon la même source policière, la dernière opération du trio remonte au vendredi dernier quand le responsable d’un dépôt situé à la rue Ahmed Nakli, quartier La Villette, a découvert le rideau cisaillé et la marchandise, composée surtout de serviettes et de plateaux en plastique importés de Chine, disparue. Une marchandise d’une valeur de cent trente mille dirhams, apprend-on du propriétaire du dépôt. Ce dernier a précisé que son dépôt avait fait l’objet, il y a quelques mois, d’un premier cambriolage et la perte a été de l’ordre de soixante-dix mille dirhams. Alertés par le propriétaire du dépôt, les éléments du trente-deuxième arrondissement de police de Derb Moulay Chrif ont mené, aussitôt, des investigations minutieuses. Vingt-quatre heures plus tard, les limiers sont arrivés à identifier le receleur qui exposait la marchandise volée à la Kissariat de Hay Mohammadi, à Casablanca. Celui-ci a été arrêté et conduit au commissariat de Derb Moulay Chrif pour être soumis aux interrogatoires. En fait, selon la même source policière, il n’a pas nié être un receleur et qu’il a acheté la marchandise de chez un jeune homme, qui a pour nom Ayoub. Identifié, ce dernier a été mis hors d’état de nuire. Il a avoué avoir cambriolé le dépôt en question. De plus, il a livré aux enquêteurs les noms de ses deux complices qui ont également été arrêtés chez eux, lundi dernier. Eux aussi ont avoué leur vol et affirmé avoir commis d’autres cambriolages. Ils ont précisé aux limiers qu’ils commettaient leurs méfaits sur instructions de leur chef, un certain H. B., considéré actuellement en état de fuite. Les trois malfrats et le receleur ont été mis, ensuite, entre les mains des éléments de la PJ de la sûreté de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ pour d’autres interrogatoires plus approfondis et ce, avant d’être différés, aujourd’hui, mercredi, devant le parquet général près la Cour d’appel poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs et vols qualifiés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *