Arrestation d’un enseignant qui abusait de ses élèves

Arrestation d’un enseignant qui abusait de ses élèves

Nous sommes dans la commune rurale de Ras Al Kasr, dans la province de Guercif, dans la région de Taza-Al Hoceima-Taounate. Dans une école primaire, une section d’un groupe scolaire de la région, le cuisinier, père d’une écolière de six ans, était choqué lorsqu’il a vu sa fillette, toute seule, en compagnie de son instituteur, en classe. À ce moment, ses camarades étaient en récréation. Pire encore, elle n’était pas uniquement en sa compagnie, mais également allongée sur la table dans une position érotique, sans culotte , et son enseignant lui faisait des attouchements. C’était par hasard qu’il avait tout vu. Il s’est tenu devant la classe, ne croyant pas ses yeux. Est-elle sa fille ? Est-il l’enseignant ? Oui. Que lui faisait-il ? Abusait-il d’elle ? Il les fixait pour s’assurer que la scène qu’il voyait était réelle. Rapidement, il a poussé la porte fermée et s’est lancé à l’intérieur de la classe. Avec hystérie, il a poussé l’enseignant jusqu’à ce qu’il s’est renversé par terre. Sa fille encore allongée sur la table sans culotte, sa jupe relevée vers le haut, est restée bouche bée. Elle ne savait pas quelle mouche a piqué son père. Parce qu’elle considérait que tout ce que lui faisait son enseignant était normal. C’est du moins ce qu’il lui faisait croire depuis qu’il a commencé à abuser d’elle. Le directeur de l’école a été informé. Les éléments de la Gendarmerie royale de Guercif ont été alertés. Une enquête minutieuse a été diligentée. Et il s’est avéré que l’écolière, fillette du cuisinier, n’était pas son unique victime. Au contraire, il profitait de l’innocence de plusieurs autres enfants, garçons et filles, sans distinction. L’enquête a divulgué son vrai visage : un pédophile notoire, sans pitié, âgé de cinquante-sept ans, père de huit enfants. Il avait abusé, auparavant, d’un garçon de sept ans, après lui avoir donné une pièce d’un dirham et quelques bonbons. Ensuite, trois pères de trois écolières, du même âge que la fille du cuisinier, ont porté collectivement plainte contre ce pédophile. Les trois fillettes ont affirmé aux enquêteurs que leur enseignant gardait chacune d’elles en classe lorsque les autres sortaient lors de la récréation pour jouer ensemble. De coutume, il les convainquait qu’il s’agissait d’un «jeu» normal que les «grands jouent» et qu’il ne leur fait pas de mal. Il leur glissait une pièce d’un ou deux dirhams dans la main, ainsi que quelques bonbons avant de les allonger sur la table pour abuser d’elles. Il fermait la porte et les fenêtres et les menaçait de les tuer si elles révèlent ce qui s’est passé entre eux dans la classe à leurs parents. L’enquête effectuée par les éléments de la Gendarmerie royale a révélé également que des parents étaient au courant des comportements de l’enseignant pédophile. Seulement, ils ont gardé le silence. Arrêté, le mis en cause a avoué ses crimes de pédophilie contre ses écoliers. Il a même précisé qu’il menaçait les écolières qui refusaient de lui céder. En état d’arrestation, il a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Taza poursuivi pour attentat à la pudeur sur des mineures de moins de quinze ans et menace.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *