Belgique : Une septuagénaire tuée pour 90 euros

Tony De B. et Vanessa M. hébergeaient chez eux David G., un ami SDF. En manque d’argent, les trois accusés avaient décidé de cambrioler une voisine. Après plusieurs repérages, leur choix s’était porté sur Elise Brisaer, une voisine de palier, qui ne verrouillait pas sa porte d’entrée. C’est David G. qui avait pénétré chez la septuagénaire, le 18 octobre 2009, pendant que Tony De B. faisait le guet et que Vanessa M. attendait le retour des deux jeunes gens à leur appartement. David G. avait tabassé la vieille dame, avant d’avoir fouillé les lieux et de s’être emparé de 90 euros, d’un GSM et d’une bouteille d’alcool. Le butin avait été partagé entre les trois accusés et Elise Brisaer, abandonnée à son sort. Elle décèdera dans les heures suivantes. L’autopsie mettra en évidence de multiples lésions, principalement au niveau thoracique et facial qui démontrent que les coups portés à la victime ont été assénés avec une extrême violence. L’enquête de voisinage orientera rapidement les soupçons vers les trois accusés. David G. avouera dès son arrestation sa participation aux faits tandis que Tony De B. et Vanessa M. tenteront de les minimiser dans un premier temps, pour finir par reconnaître qu’ils ont fourni à David G. les renseignements concernant les habitudes de leur voisine pour «faire le coup». Selon les experts psychiatres, l’absence de contrôle des pulsions, une faible résistance au stress et une grande difficulté à respecter les règles et conventions sociales démontrent dans le chef de Tony De B. et David G. une dangerosité sociale importante. David G. est en état de récidive. Il a été condamné en mai 2010 par la cour d’appel de Mons à une peine d’un an de prison, assortie d’un sursis de cinq ans.Tony De B. a lui aussi des antécédents judicaires. Il a notamment été condamné en 2004 pour des faits de viol sur mineure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *