Ben Yakhlef : Une enseignante remet une fille à un pédophile

Ben Yakhlef : Une enseignante remet une fille à un pédophile

Personne n’imagine qu’une enseignante peut arriver à livrer, comme un cadeau, une petite fille de cinq ans à un pédophile afin d’abuser d’elle. Mais, c’était une réalité qui s’est produite, dernièrement, dans une école maternelle située dans la commune rurale Beni Yakhlef, à Mohammedia.

Certes, cette enseignante et le pédophile ont été traduits, samedi 7 avril, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca, poursuivis pour séquestration et attentat à la pudeur d’une mineure. Mais, personne n’a encore cru ce qui avait pris cette enseignante pour mettre entre les mains de cet homme une petite fille tout en s’interrogeant s’il s’agit de sa première victime ou la énième, si l’enseignante a empoché une somme d’argent contre le «service» rendu ou non. Les deux mis en cause ont affirmé qu’il s’agit de la première fois et sans contrepartie. D’ailleurs, les gendarmes de la région n’ont reçu aucune autre plainte.

La seule plainte qui a été mise entre les mains des enquêteurs est celle portée par la mère de la victime qui demeure au douar Al Khamoul. Dans cette plainte, la mère a affirmé avoir remarqué que sa fillette est rentrée de l’école maternelle alors qu’elle était dans un état lamentable. La température de son corps augmentait, elle a également perdu l’appétit et elle ne pouvait plus se tenir debout. En lui demandant ce qui lui est arrivé, la fille lui faisait le baisemain en lui demandant de ne plus la conduire vers l’école. Entre-temps, la mère a pris la fille aux toilettes pour remarquer toute une partie rouge au niveau de sa partie intime. Chez le gynéco, elle a appris que sa fille a été abusée sexuellement et que son hymen a été partiellement défloré. Interrogée, la fille a affirmé à sa mère qu’elle a été séquestrée par son enseignante dans les toilettes de son école avant qu’un homme ne soit entré et abusé d’elle.

L’enquête a été diligentée et l’enseignante a été arrêtée. Elle a avoué son crime d’avoir séquestré la fillette dans les toilettes pour être rejointe par un homme, âgé de trente-six ans, qui l’a violée avant de partir à bord de son vélomoteur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *