Bir Jdid : Démantèlement d’une bande de voleurs à l’arraché

Bir Jdid : Démantèlement d’une bande de voleurs à l’arraché

Nous sommes à Bir Jdid relevant de la province d’El Jadida. Cette jeune femme entre au siège de la compagnie de la gendarmerie royale de la ville.

Apparemment sous le choc, elle demande de voir d’urgence le chef. Pour quoi faire ? lui demandent des agents. Elle a une importante plainte à déposer, leur assure-t-elle. Pas moins de quelques minutes, elle se retrouve sur une chaise devant le chef de la brigade. Elle lui affirme avoir été agressée par deux brigands qui étaient à bord d’une voiture, explique-t-elle au gendarme qui écoutait attentivement ses déclarations.

Elle s’apprêtait à passer à l’autre côté du trottoir quand la voiture en question s’est arrêtée. Deux jeunes hommes en sont descendus. Ils se sont approchés d’elle avant de lui arracher son sac à main et sont rapidement retournés vers leur voiture qui était encore en marche pour démarrer à toute allure.

Elle a affirmé au gendarme qu’elle avait dans son sac à main une somme de deux mille dirhams et un smartphone. Elle a également révélé les traits de visages des deux brigands et leurs allures ainsi que la marque de la voiture et sa couleur. Elle leur a précisé que la voiture a pris le chemin allant à destination de la ville d’El Jadida.

C’était suffisant pour que les gendarmes montent à bord de leurs Jeeps et partent à la recherche de la voiture dont ils connaissaient la marque et la couleur. Trois heures plus tard, ils sont arrivés à repérer le véhicule qui venait de stationner dans un parking situé non loin de la plage d’El Jadida. Rapidement, les limiers de la gendarmerie royale de Bir Jdid les ont mis hors d’état de nuire. Il s’est avéré qu’ils sont originaires de la région de Zmamra relevant de la province de Sidi Bennour.

Soumis aux interrogatoires, le chef de la bande, un repris de justice qui avait purgé plusieurs peines d’emprisonnement, a avoué qu’ils opèrent à trois. Le troisième est en fuite. Il a précisé qu’ils ont commis plusieurs crimes d’agression et de vols de voitures à Khmis Zmamra, Had Soualem, El Jadida, Tnine Chtouka, Azemmour et presque au niveau de toute la région de Doukkala. Les deux membres de cette bande ont été traduits, lundi 19 août, devant le parquet général près la Cour d’appel d’El Jadida qui les a maintenus en détention préventive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *