octobre 18, 2018

 

Casablanca : 2 ans de prison ferme pour une femme escroc

Casablanca : 2 ans de prison ferme pour une femme escroc

Ses victimes sont au nombre d’une douzaine. Toutes pointent du doigt cette femme qui leur a promis monts et merveilles contre des sommes d’argent.

Âgée de quarante-et-un ans, Asmaa se tient au box des accusés de la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca, poursuivie pour escroquerie.

Ses victimes sont au nombre d’une douzaine. Toutes pointent du doigt cette femme qui leur a promis monts et merveilles contre des sommes d’argent.

Ainsi l’une d’elles affirme lui avoir donné vingt mille dirhams pour recruter son fils dans un établissement public. La mise en cause a soutenu ne l’avoir jamais connue. Mais la victime qui demeure à El Jadida a expliqué qu’elle lui a donné ladite somme chez elle tout en révélant son adresse à Casablanca. Une deuxième victime a précisé qu’elle l’aiderait à aller aux Émirats Arabes Unis contre une somme de dix mille dirhams, sans tenir sa promesse. Les victimes se sont ainsi succédé devant le tribunal pour affirmer avoir versé des sommes d’argent contre un service, mais sans avoir de réponse favorable de Asmaa.

Cette dernière, repris de justice, puisqu’elle a déjà purgé une peine d’emprisonnement de quatre mois pour le même motif, a continué quand même à se disculper. Elle répondait à chaque question qu’elle n’avait rien à voir avec toutes ces histoires. Le procureur du Roi a requis lors de son réquisitoire de juger la mise en cause coupable surtout qu’elle est récidiviste. Au contraire son avocat a demandé qu’elle soit acquittée pour manque de preuves surtout qu’elle n’a remis aux victimes aucun document la mettant en cause.

Jugée coupable pour escroquerie avec récidive, Asmaa a été condamnée à deux ans de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *