Casablanca : démantèlement d’une bande de malfrats

«Deux jeunes hommes qui circulent au quartier Sidi Moumen à bord d’une Peugeot 205, de couleur bleue, achètent les vélomoteurs volés par des voyous». C’est l’information qui a été reçue par les éléments de la police judiciaire du district de Sidi Bernoussi-Zenata, à Casablanca. Cette information vérifiée et recoupée par les enquêteurs de la PJ de Sidi Bernoussi-Zenata semble être vraie. Et, aussitôt, la machine policière s’est mise en marche. Les enquêteurs de Sidi Bernoussi ont décidé de surveiller la Peugeot 205 bleue. La surveillance a duré trois jours avant de récolter ses fruits.
C’était le mardi 19 janvier. Les enquêteurs de la PJ ont mis la main sur deux jeunes hommes qui circulaient à bord de la Peugeot 205 indiquée par l’indic qui a informé la police. L’un est âgé de dix-neuf ans et l’autre de vingt-deux ans. Sans profession, les deux jeunes hommes n’avaient pas d’antécédents judiciaires. Soumis aux interrogatoires, ils ont avoué qu’ils achetaient les vélomoteurs de chez un jeune homme, B. K, âgé de trente-neuf ans, un repris de justice qui avait purgé plusieurs peines d’emprisonnement pour vol qualifié, trafic de drogue et recel. Celui-ci a été arrêté en compagnie de son complice, Y. B, âgé de vingt-sept ans, qui avait également purgé des peines d’emprisonnement pour vol qualifié. Tous les deux ont avoué avoir commis plusieurs vols des vélomoteurs et des vols à l’intérieur des voitures. Passant à la perquisition, les enquêteurs de la PJ ont saisi trois vélomoteurs ainsi que plusieurs pièces détachées, des batteries de voitures et des radiocassettes. Les limiers ont également saisi 328 kilos de kif en tige. Les deux derniers suspects ont aussi dévoilé le nom d’un cinquième jeune homme, membre de la bande qui se chargeait des vols des vélomoteurs. Il s’agit de N. C, âgé de vingt-deux ans. Deux autres suspects demeurent toujours en fuite et les enquêteurs de Sidi Bernoussi-Zenata les recherchent activement pour les mettre hors d’état de nuire. Les cinq suspects ont été traduits, vendredi dernier, devant la Cour d’appel de Casablanca poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vol qualifié, trafic de drogue avec récidive et recel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *