Casablanca : Deux ans de prison ferme pour un escroc notoire

Casablanca : Deux ans de prison ferme pour un escroc notoire

Nous sommes à la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca.

Mohamed, âgé de trente-sept ans, marié et père de deux enfants, se tient au box des accusés. Poursuivi pour escroquerie, il se disculpe catégoriquement tout en expliquant qu’il n’a jamais rencontré les victimes qui ont répondu à la convocation du tribunal.

Cependant, le procès-verbal de son audition a mentionné qu’il avait reconnu ce dont il était accusé. En effet, devant les enquêteurs de la police de Sidi Othmane qui l’ont interrogé, il avait affirmé avoir trompé ses victimes en leur promettant monts et merveilles. Il a précisé les avoir convaincues qu’il entretenait des relations avec des personnalités bien placées dans les administrations et les consulats qui peuvent leur rendre service contre des sommes d’argent. Il avait empoché de la sorte plusieurs milliers de dirhams qu’il a gaspillés dans les boîtes de nuit. Mais il n’en démord pas.

Il nie avoir reconnu devant la police les accusations qui lui ont été attribuées tout en accusant les enquêteurs de l’avoir maltraité pour signer le PV de son audition. Or, ses victimes qui se succèdent devant le tribunal révèlent que Mohamed les a induites en erreur en leur expliquant qu’il avait la possibilité de leur accorder des faveurs contre des sommes allant de vingt à trente mille dirhams. Elles précisent après avoir prêté serment que Mohamed disparaissait à chaque fois qu’il touchait l’argent tout en éteignant définitivement son téléphone. L’enquête policière a révélé qu’il changeait la carte SIM qu’il achetait chez des marchands dans la rue à chaque fois qu’il plumait l’une de ses victimes.

Verdict : 2 ans de prison ferme assortis d’une amende de 10 mille dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *