Casablanca : Kidnapping et torture sur fond de règlement de comptes

Casablanca : Kidnapping et torture sur fond de règlement de comptes

Ils sont, tous les deux, voisins au quartier Al Massira III, relevant de la préfecture Moulay Rachid, à Casablanca. Encore adolescents, un malentendu planait sur leur relation au point qu’au fil des jours chacun d’eux a commencé à garder une rancune contre l’autre.

Et depuis, l’idée de régler ces comptes a germé dans la tête de l’un et de l’autre. A la première occasion, l’un d’eux a maltraité violemment l’autre au point qu’il lui a causé une fracture. L’agresseur a été arrêté par les éléments de la police de l’arrondissement de Hay Al Falah qui l’ont traduit devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca. L’agresseur sera jugé et condamné à une peine d’emprisonnement.

Furieuse, la famille de l’agresseur qui ne concevait pas que son fils soit emprisonné a décidé de se venger. Dès lors, elle s’est engagée dans une violente confrontation avec la famille de la victime. Leurs voisins sont à maintes fois intervenus pour les rendre à la raison. Certes, ils ont plusieurs fois réussi à éviter le pire, mais ce n’était que partie remise. Car, les deux frères de la victime étaient décidés à se venger. A bord de leur voiture, ils ont coupé le chemin à l’un des frères de l’agresseur qui était en prison. Ils l’ont conduit vers un lieu loin des curieux où ils l’ont torturé, lui ont rasé le crâne. Ils l’ont également obligé à se déshabiller et l’ont photographié tout nu avec leurs smartphones avant de l’abandonner et retourner chez eux comme si de rien ne s’était passé.

Rentré chez lui dans un état lamentable, il a aussitôt été conduit par sa mère au commissariat de police pour porter plainte. Menant une surveillance minutieuse, les limiers sont arrivés à arrêter les deux frères de la victime et à saisir leur voiture à bord de laquelle ils ont remarqué le reste des cheveux rasés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *