novembre 24, 2017

 

Casablanca : Kidnapping et viol d’une mère de famille

Casablanca : Kidnapping et viol d’une mère de famille

Ils ont obligé le jeune homme à leur remettre ses deux smartphones et une somme d’argent de cinq cents dirhams avant de forcer la jeune femme à les accompagner.

De coutume, il accompagnait sa collègue de chez elle pour prendre tous les deux un taxi les conduisant à leur emploi. Mais, ils n’ont jamais imaginé ce qui leur est arrivé ce dimanche 29 octobre. Il était 2 h du matin, quand ils se trouvèrent déjà quelque part sur le boulevard Oum Rabiê, au quartier Al Oulfa, juste à hauteur d’une station d’arrêt de bus ligne n°50, afin d’attendre le passage d’un grand taxi. Tout d’un coup, deux jeunes hommes, visiblement sous l’effet de la drogue, armés de couteaux, se sont tenus devant eux.

D’abord, ils ont obligé le jeune homme à leur remettre ses deux smartphones et une somme d’argent de cinq cents dirhams avant de forcer la jeune femme à les accompagner. Perplexe, le jeune homme ne savait plus à quel saint se vouer. Il les supplia à plusieurs reprises. Mais en vain. Sous la menace des couteaux, ils ont conduit la jeune femme qui semble être une mère de deux enfants vers le marché situé au quartier Al Ouifak, derrière l’hôpital Al Hassani. Là, avec un troisième malfrat, ils l’ont violée. A ce moment, le jeune homme avait déjà alerté la police dont les éléments de la brigade des motards se sont dépêchés sur les lieux pour entamer les recherches. Pas moins de quelques heures, ils sont arrivés à mettre la main sur l’un d’eux en compagnie de la victime. Il s’agit d’un malfrat qui était sous l’effet de la drogue, âgé de vingt-neuf ans.

Ils ont ensuite mis la main sur son complice, un jeune repris de justice, âgé de vingt-cinq ans. Le troisième suspect n’a pas été arrêté puisqu’il a pris la poudre d’escampette, mais il a été identifié par la police. Deux couteaux ont été saisis sur les deux ravisseurs qui ont été traduits, mercredi dernier, devant le parquet général près la Cour d’Appel de Casablanca, poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vol qualifié, kidnapping, séquestration et viol collectif

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *