Casablanca : kidnapping, séquestration et viol collectif d’une jeune fille

Casablanca : kidnapping, séquestration et viol collectif d’une jeune fille

Les trois jeunes assaillants ont malmené le jeune homme tout en lui subtilisant une somme d’argent et son smartphone. La jeune fille n’a pas pu prendre la fuite. Elle a tenté d’appeler au secours. Mais l’un des trois agresseurs l’en empêcha d’un coup de poing.

Elle se tenait sur la selle d’un vélomoteur que son proche conduisait au quartier Aïn Sebaâ, à Casablanca. Ce dernier avait l’intention de l’emmener chez elle, cette nuit du lundi 2 octobre. Tout d’un coup, une voiture leur coupa le chemin. Le vélomoteur s’est arrêté. Trois jeunes hommes descendirent de la voiture, armés chacun d’un couteau, et se dirigèrent vers le jeune homme. La jeune fille était visiblement sous le choc.

Elle est restée figée se contentant d’écarquiller les yeux. Les trois jeunes assaillants ont malmené le jeune homme tout en lui subtilisant une somme d’argent et son smartphone. La jeune fille n’a pas pu prendre la fuite. Elle a tenté d’appeler au secours. Mais l’un des trois agresseurs l’en empêcha d’un coup de poing avant que ses copains ne rappliquèrent. Ils se mettent à trois pour enfin la jeter carrément sur le siège arrière de la voiture où le conducteur, le quatrième membre du groupe des agresseurs, se trouvait toujours derrière le volant.

Il démarra immédiatement à toute allure afin d’empêcher le proche de la jeune fille de noter le numéro d’immatriculation. Il s’est contenté donc de révéler la marque de la voiture aux enquêteurs de la police judiciaire relevant du district d’Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi. Une opération de ratissage de grande envergure a été menée toute la nuit jusqu’au moment où les limiers ont trouvé la jeune fille, dans un état lamentable, au niveau de Hay Mohammadi. Emmenée par le fourgon de police, la jeune fille est parvenue à indiquer aux limiers l’appartement dans laquelle elle a été séquestrée et violée collectivement par les quatre malfrats, au quartier Sidi Bernoussi. La voiture ayant servi au kidnapping a été remarquée par la police, garée dans un coin d’une ruelle de Sidi Bernoussi. Une surveillance est alors installée et va être soldée par l’arrestation de l’un du quatuor quand il s’apprêtait à monter dans la voiture. Celui-ci a affirmé aux enquêteurs que ses trois amis étaient encore dans l’appartement. Une descente policière a été effectuée aussitôt pour arrêter les trois autres assaillants.

Mercredi 4 octobre, les quatre kidnappeurs ont été traduits devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca.

Articles similaires

1 Comment

  1. Tanjaoui

    Si c’est belge c’est encore mieux, les petits enfants de l’école belge de Casablanca doivent recevoir une bonne leçon de viol collectif filmé et stocké dans les registres de l’Etat

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *