Casablanca : La carte mémoire de son smartphone fout en l’air sa vie conjugale

Casablanca : La carte mémoire de son smartphone fout en l’air sa vie conjugale

Ils sont mariés depuis seize ans. Et jamais les comportements de son épouse n’étaient aussi bizarres comme cette fois-ci. Certes, ils se sont mariés traditionnellement et non à l’issue d’une relation amoureuse.

Dès qu’il l’a vue, pour la première fois, alors qu’elle était encore mineure (seize ans), il  décida de l’épouser. La nuit de noces s’étant bien passée, la vie sous le même toit a commencé et leur relation conjugale a donné quatre enfants. Malgré son bas âgé, elle est arrivée à tout apprendre pour être une femme au foyer. Mais, elle n’est plus cette femme qui s’intéressait à son foyer conjugal. En fait, elle passe la majorité du temps en dehors de chez elle. Quand l’époux rentre chez lui, le soir, après une journée de corvée, cet agent de sécurité demeurant au quartier Moulay Rachid, à Casablanca, ne trouve plus à manger comme d’habitude. Et quand elle rentre enfin chez elle, elle se plonge dans le monde des conversations sur Facebook et WhatsApp. Au fil des jours, ces comportements et cette négligence lui mettent la puce à l’oreille. Il pense qu’elle le trompe. Raison pour laquelle il décide de mettre la main sur son téléphone portable quand l’occasion se présente.

Et ce fut effectivement le cas quand elle entre aux toilettes. Il s’empare donc du téléphone. Rapidement, il le démonte pour tirer sa carte mémoire. Le lendemain matin, il la met dans son propre téléphone portable pour être surpris par les images et les vidéos montrant sa femme, en position pornographique, partageant, plusieurs fois, le même lit avec un jeune homme. Il n’en croit pas ses yeux. Et il décida de mettre la carte mémoire entre les mains de la police. L’épouse a été arrêtée. Soumise aux interrogatoires, elle avoue avoir couché avec plusieurs amants par plaisir et sans contrepartie. Traduite devant la justice, le procureur du Roi près le tribunal de première instance la garde en détention préventive pour adultère et possession d’enregistrements et de photos pornographiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *