Casablanca : Un agent de sécurité cambriole une agence de la Lydec

Casablanca : Un agent de sécurité cambriole une agence de la Lydec

Nous sommes à Casablanca. Non loin de la gare routière, sur la Route d’Ouled Ziane, se situe une agence de la Lyonnaise des eaux (Lydec), l’entreprise chargée de la distribution d’eau et d’électricité, service d’assainissement liquide et gestion de l’éclairage public dans le Grand Casablanca. Comme à l’accoutumée, deux agents de sécurité se chargent de la surveillance de l’agence, nuit et jour. Chacun se positionne dans un coin. En fait, depuis la création de cet agence, rien ne s’y est passé, à l’exception de quelques malentendus, de temps à autre, qui se produisaient pendant le jour, entre les employés et certains des clients qui protestaient contre telle ou telle irrégularité. Et les problèmes finissent toujours par se résoudre de façon rapide et efficace. Mais la nuit, jamais rien ne s’est passé. L’agence n’a jamais était la cible de quiconque ayant osé y entrer par effraction ou par n’importe quel autre moyen. Mais que s’est-il passé au juste en ce jour de la première semaine du mois courant ?  
Perturbé, vers 03h00 du matin, l’agent de sécurité qui se plantait à l’entrée de l’agence a rejoint son collègue, qui se positionnait à l’autre côté, pour lui demander s’il était au courant de ce qui lui est arrivé il y a quelques minutes. «Non», lui a répondu l’autre avec étonnement. En fait, il n’a rien remarqué et n’a rien perçu comme bruit anormal. «Quatre personnes cagoulées m’ont attaqué, ils m’ont bandé les yeux, ligoté mes mains et mes pieds et ont dérobé quelques ordinateurs et appareils de télévision», lui a-t-il confié tout en saisissant le téléphone pour aviser son responsable.  
L’affaire a été mise entre les mains de la police judiciaire d’El Fida-Mers Sultan. Ils ont interrogé le premier agent de sécurité qui leur a expliqué avoir été surpris par quatre jeunes hommes cagoulés qui lui ont ligoté les mains et les pieds et lui ont bandé les yeux; ils lui ont pris la clé de l’agence pour y entrer et subtiliser trois PC et deux téléviseurs. En interrogeant le second agent de sécurité, il leur a affirmé qu’il n’avait rien entendu d’anormal. En soumettant une fois de plus le premier agent aux interrogatoires, il leur a révélé les signalements de l’un des quatre ravisseurs. Étonnés, les enquêteurs se sont demandés comment est-il arrivé à donner les signalements d’un assaillant cagoulé, alors qu’en plus lui aussi avait les yeux bandés. Et ce sont les soupçons qui ont commencé à tarauder les esprits des limiers. Le fusillant de questions, il a craché le morceau. C’est lui l’auteur du cambriolage de l’agence de La Lydec d’Ouled Ziane, avec la complicité d’un ami qui s’est chargé du transport du butin. Tous les deux ont été traduits devant la justice.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *