Casablanca : Un détenu poursuit son trafic depuis la prison d’Oukacha

Casablanca : Un détenu poursuit son trafic depuis la prison d’Oukacha

La police judiciaire relevant du district Mers Sultan-El Fida, à Casablanca, a démantelé une bande de trafiquants d’ecstasy dont l’un des membres est un détenu qui purge actuellement une peine d’emprisonnement au complexe pénitentiaire d’Oukacha et son épouse.

C’était le dimanche 9 octobre, quand les policiers interpellent un jeune homme au comportement suspect. Les ayant soumis à une fouille corporelle, ils ont mis la main sur une centaine de comprimés d’ecstasy, une importante somme d’argent et un smartphone. En se référant au répertoire de son téléphone portable, les enquêteurs contactent son dernier interlocuteur. La surprise est énorme ! A l’autre bout du fil se trouve un détenu qui purge actuellement une peine d’emprisonnement à Oukacha pour le motif de trafic de drogue.

Soumis aux interrogatoires, le mis en cause reconnaît qu’il ravitaillait le détenu en comprimés d’ecstasy via son épouse qui lui rendait visite. Le détenu se charge de les revendre à l’intérieur même de la prison. L’épouse du détenu a également été épinglée.

Le trafiquant de drogue et l’épouse du détenu ont été traduits, mardi 11 octobre, devant le procureur du Roi près le Tribunal de première instance de la capitale économique.

Par ailleurs, deux autres trafiquants de drogue ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire relevant du district de Sidi Bernoussi, à Casablanca, en possession de 15 comprimés psychotropes, Rivotril. Leur fournisseur a pris la poudre d’escampette après avoir abandonné 750 comprimés de la même marque. Ce dernier est activement recherché par la police à l’échelle nationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *