Casablanca : Une soirée bien arrosée qui tourne mal

Casablanca : Une soirée bien arrosée qui tourne mal

Poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, Ahmed se tient au box des accusés à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Ce jeune de vingt-huit ans, repris de justice, a déjà purgé une peine d’emprisonnement de trois ans pour constitution d’une bande de malfaiteurs et complicité au vol qualifié. Mais, cette fois, il risque gros avec un meurtre sur le dos. Certes, il a nié devant la Cour avoir grièvement blessé son ami lors d’une soirée bien arrosée tout en mettant en cause des «ouled derb» qui auraient tué le défunt par vengeance. Toutefois, les témoignages présentés par les voisins rejettent en bloc ses déclarations assurant que c’est bel et bien Ahmed le meurtrier. A ce propos, les trois témoins, tous des jeunes du même quartier, à savoir Sidi Bernoussi, ont affirmé avoir vu Ahmed et son ami qui se soûlaient. Les témoins qui ont prêté serment ont précisé que tardivement dans la nuit, ils ont vu de leurs propres yeux Ahmed asséner un coup de couteau au niveau du cou de son ami. Ils ont ajouté qu’Ahmed a pris la fuite tout de suite après. Et pourtant, Ahmed a continué à se disculper. Au contraire, ses aveux consignés dans le procès-verbal montrent qu’il a craché le morceau en affirmant avoir donné un coup de couteau à son ami. Le mobile, selon ses déclarations aux enquêteurs de la police, n’est autre que le fait d’avoir traité sa mère de prostituée lors d’un simple malentendu.
Jugé coupable pour l’accusation qui lui a été reprochée, Ahmed a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *