Casablanca : Viol et chantage d’une collégienne durant 5 mois

Casablanca : Viol et chantage d’une collégienne durant 5 mois

Avant de la relâcher, il l’a menacée de publier les photos la montrant toute nue sur les réseaux sociaux si elle révélait le secret. Depuis il abusait d’elle tout en la photographiant dans des positions pornographiques

De coutume elle sortait de chez elle, à Lahraouyine, relevant de la province de Médiouna, région de Casablanca-Settat, pour  faire des courses ou pour aller au collège où elle poursuit ses études sans jamais rencontrer le moindre problème. Mais, il y a quelques mois, elle ne pouvait faire quelques mètres loin de chez elle sans être harcelée par un jeune homme de trente ans, son aîné de quatorze ans. À chaque fois il lui déclarait sa flamme tout en lui demandant d’entretenir une relation. Il l’invitait souvent à faire un petit tour. Mais il se heurtait à chaque fois à son refus. Nullement découragé, il a continué à suivre ses pas et la harceler.

Et pourtant, elle n’a jamais rien dit à ses parents. Malheureusement ce silence va encourager ce jeune homme à franchir un autre palier. Exaspéré par les multiples refus de l’adolescente il a décidé d’utiliser la manière forte. Armé d’un couteau, il lui a coupé le chemin. Il lui a fait comprendre qu’il mettrait fin à ses jours si elle ouvrait la bouche. Terrorisée et ne sachant à quel saint se vouer, elle l’a accompagné à une demeure pas loin de chez elle. Il l’a dévêtue avant de la photographier. Sans pitié, il l’a violée. Avant de la relâcher, il l’a menacée de publier les photos la montrant toute nue sur les réseaux sociaux si elle révélait le secret. Depuis il abusait d’elle tout en la photographiant dans des positions pornographiques et ce pendant cinq mois. Ne supportant  plus le calvaire qu’elle endurait, elle finit par tout raconter à sa mère. Cette dernière l’a accompagnée à un gynécologue qui a conclu que la fille mineure a depuis longtemps perdu sa virginité. Aussitôt, une plainte a été portée auprès de la gendarmerie royale de Lahraouiyine qui ont mené les investigations nécessaires pour mettre fin à la souffrance de la victime en arrêtant le violeur et en le traduisant dernièrement devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *