Chantage sexuel à la webcam sur Facebook

Chantage sexuel à la webcam sur Facebook

La dernière affaire remonte à une dizaine de jours quand un jeune homme est tombé, à Ben Slimane, dans les filets d’un élève qui se faisait passer, sur Facebook, pour une fille.
Tout a commencé par une invitation envoyée par l’élève sur le réseau social au jeune homme, la trentaine. Un «abordage» virtuel qui devient très simple puisqu’il ne nécessite que des clics. Le jeune homme ouvre «la bande des invitations» et écarquille ses yeux. Les photos du profil et de la couverture montrent que la beauté de celle qui demande son amitié dépasse son imagination.

Il l’accepte sans hésitation . Et le vrai jeu commence. L’élève qui se fait passer pour une fille l’invite à un petit jeu coquin par webcams interposées. Excité par cette aventure qui sort de l’ordinaire, le jeune homme a accepté et s’est laissé aller derrière la webcam en pensant être tombé sur une fille qui, elle aussi, se retrouve rapidement nue devant son PC. Malheureusement pour lui, il ignorait que la séance où il s’est montré nu et en train de se masturber venait  d’être enregistrée à son insu et que la fille qu’il croyait voir se dénuder en direct devant lui n’était rien d’autre qu’une bande enregistrée et diffusée par cet élève. Le lendemain, le jeune homme a reçu un SMS où l’élève le sollicite de l’appeler par téléphone parce qu’il lui prépare une surprise. L’appel a été effectué et c’est bien une mauvaise surprise qui l’attendait. Le jeune homme a découvert qu’il avait affaire à un homme et non une fille.

L’élève l’a menacé de publier sur Facebook les vidéos le montrant tout nu et en train de jouer à des jeux sexuels. Pour qu’il ne les publie pas, il lui a demandé une somme de 10 mille dirhams. S’abstenant, au départ, de verser le moindre sou, l’élève a publié l’une des vidéos. Seulement, il l’a retirée quand il lui a envoyé, par le biais d’une agence de transfert d’argent, une somme de 6 mille dirhams. Mais vu que l’élève continuait son chantage, le jeune homme a demandé le conseil d’un ami avocat qui l’a encouragé à porter plainte. Une enquête a été diligentée. Et le maître chanteur a été arrêté et traduit devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *