Chine : deux séries de meurtres éveillent la crainte

Samedi matin, Zhang Wuli, âgé de 38 ans, a assassiné sa femme et leur fils de dix ans dans la résidence Qing Cheng Ming Yuan, un des complexes d’appartements les plus chers du District. Et une tragédie similaire était arrivée, il y a un mois dans la même résidence, quand Li Lei, âgé de 29 ans, avait assassiné six membres de sa famille, dont ses deux fils, le 23 novembre. Ces assassinats successifs ont, à ce point, terrorisé certains résidents qu’ils considèrent les logements comme « portant malheur», c’est-à-dire qu’une mort suspecte, un meurtre ou un suicide se sont produits là. Un résident d’âge mûr du nom de Liu a même déclaré que depuis ces assassinats, il essayait d’éviter ce sujet lorsqu’il discute avec ses amis.
«Quand j’ai, inconsciemment, parlé de ma résidence, mes amis ont semblé si bizarres et effrayés», dit-il.
Certains habitants dans le même bâtiment où les derniers assassinats ont eu lieu ont déclaré songer vendre leur logement. Ils espèrent que les médias locaux cesseront de parler des deux affaires d’assassinat, car ils craignent que de ce fait le prix de leurs logements sur le marché de l’occasion ne chute trop, d’après le Beijing Times.
«Je crains que les prix de revente ne chutent fortement. Car après tout, deux séries d’assassinats de sang froid sont arrivés ici en à peine un mois. De nombreux acheteurs potentiels ont peur et pourraient changer d’avis», a dit un vendeur d’une agence immobilière locale. Certains residents plus jeunes réagissent différemment. Candy Zhang, une résidente âgée de 27 ans a déclaré : «Après tout, notre résidence bénéficie d’un excellent environnement de vie. Si jamais le prix des appartements chutait, je pourrais bien envisager l’achat d’un deuxième appartement pour moi». Zhang Xiaolong, vendeur dans une succursale locale de l’agence immobilière Lian Jia, a déclaré de sa part que malgré les craintes à propos des «appartements hantés», la résidence Qing Cheng reste attractive pour les acquéreurs potentiels, car elle est proche des projets d’extension de la ligne de métro 4 ouverte récemment. «Ce n’est qu’à 10 minutes à pied de la station de métro. Cela aidera à stabiliser les prix» dit-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *