Chtouka Aït Baha : Une Rokia charia qui vire au viol

Chtouka Aït Baha : Une Rokia charia qui vire au viol

Un charlatan doublé d’agresseur sexuel a été arrêté, dimanche matin, dans la commune rurale Aït Âmira, relevant de la province de Chtouka Aït Baha, pour avoir violé l’une de ses «patientes».

En effet, celui-ci prétendait être un fkih qui pratiquait la Rokia charia, à savoir une sorte d’exorcisme lui permettant de soigner les victimes de maux occultes. Cette femme , la trentaine, qui souffre d’une maladie psychique, a été conduite par sa mère chez ce charlatan afin de se faire soigner par la Rokia.

En lui donnant un liquide à boire, la jeune fille a perdu connaissance. Et le faux fkih en a profité pour la violer sauvagement. Une plainte a été portée par la jeune fille et sa mère auprès des éléments de la gendarmerie royale de la région qui ont arrêté le charlatan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *