Cinq ans de prison pour un faux-monnayeur

Il est encore jeune, mais il veut profiter de la vie sans trop se fatiguer. Seulement, il a fini par être devant les trois juges de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Salé. Son crime ? Falsification de billets de banque. Un crime qui peut valoir jusqu’à la réclusion perpétuelle. L’article 334 du Code pénal stipule dans son premier alinéa : «Est puni de la réclusion perpétuelle quiconque contrefait, falsifie ou altère (…) des monnaies métalliques, ou papiers-monnaies, ayant cours légal au Maroc ou à l’étranger…». Par hasard, ce jeune employé est arrêté par les éléments de la brigade criminelle du deuxième district de police au quartier Agdal à Rabat. Il était, cette nuit du mois de septembre, à bord de sa voiture, en compagnie d’une jeune femme. Quand il a garé son véhicule dans un coin où il est interdit de stationner, un policier qui effectuait sa ronde routinière est descendu d’un fourgon et s’est planté devant l’automobiliste. Le policier a remarqué que le jeune homme remettait à la fille trois billets de banque de deux cents dirhams. Après le salut, il lui a demandé ses papiers. La jeune femme a mis les six cents dirhams dans son sac à main et s’apprêtait à descendre pour prendre un petit taxi. Le policier l’a sollicitée d’attendre. Elle a obtempéré. Ensuite il s’est adressé au jeune homme lui demandant de descendre de la voiture. Celui-ci n’a pas refusé. Sans lui adresser la parole, l’agent l’a conduit en compagnie de la fille vers le fourgon. Au fil de l’interrogatoire, le jeune homme  avoue que la fille n’était qu’une prostituée qu’il avait rencontrée. Le policier a demandé à la fille de joie de lui remettre les trois billets de banque que le client lui avait donnés. En les examinant, il s’est convaincu qu’ils étaient faux. Le jeune homme a avoué être le faussaire et qu’il  utilise du matériel informatique pour ses réalisations. Jugé et bénéficiant de circonstances atténuantes, il a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle. Ses complices qui se chargeaient de faire écouler les faux billets sont activement recherchés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *