Crime passionnel à El Youssoufia

Crime passionnel à El Youssoufia

Nous sommes à El Youssoufia, située à une centaine de kilomètres de la ville de Marrakech. Les éléments de la gendarmerie royale de Sidi Chiguer reçoivent, tôt le matin de ce dimanche, une information faisant état que le cadavre d’une femme a été découvert dans un domicile situé dans la commune rurale Ighoud.

Les enquêteurs de la gendarmerie royale se dépêchent sur les lieux. Sur la scène du crime, ils remarquent le cadavre d’une femme, quadragénaire, étendu sur un lit. Les voisins leur expliquent qu’ils ont été informés par sa fille, âgée de cinq ans. Ils ajoutent que la fille de la défunte les a rejoints pour leur affirmer que sa mère a fait l’objet de coups et blessures et que l’auteur de cette violence n’est autre que l’amant de sa mère. Qui est-il ? Quelle est son histoire avec la défunte ?

Âgé de trente-huit ans, ce jeune homme a entretenu une relation amoureuse avec la défunte qui était son aînée de cinq ans. Tous deux occupaient un petit domicile au centre de la commune rurale Ighoud. Tout au long de leur relation, il lui proposait de se marier. Mais en vain. Elle n’avait pas l’intention de se lier par une relation officielle tout en acceptant de vivre ensemble librement sous le même toit. Seulement, leur relation a commencé à se dégrader dernièrement surtout qu’il est devenu plus insistant quant à cette question de mariage. Au fil du temps, il a appris qu’elle a entretenu une relation amoureuse avec un autre jeune homme de la région. Furieux, il se rend chez elle, dès les premières heures de ce dimanche. Il commence à lui reprocher d’avoir une autre relation. La conversation prend une autre tournure quand la femme lui dit qu’elle est libre de faire ce qu’elle veut. Perdant tout contrôle de ses nerfs, il la violente sauvagement devant les regards de la fille de cinq ans jusqu’à ce qu’elle rende l’âme. Après quoi, il prend la fuite.

Vers le soir, les gendarmes qui ont suivi ses traces sont arrivés à l’arrêter juste à la station des taxis située au niveau de la route reliant Chamaïa à Chichaoua.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *