Démantèlement d une bande de voleurs de voitures

Démantèlement d une bande de voleurs de voitures

Nous sommes à Fkih ben Saleh. Au centre d’immatriculation des voitures, un jeune homme arrive à bord d’une Ford Transit, couleur blanche. Il est accompagné de deux personnes qui veulent l’acheter. Avant d’être revendue, cette voiture doit être contrôlée techniquement. C’est la raison pour laquelle ils sont ici. Par pur hasard, l’officier, chef du service des accidents de circulation à la Sûreté de Fkih Ben Saleh, est arrivé.

A ce moment-là le jeune homme qui conduisait la Ford Transit disparaît, laissant ses deux compagnons à leur place, tandis que sa voiture est restée garée juste à l’entrée du centre d’immatriculation. L’officier demande que la voiture soit stationnée un peu plus loin de l’entrée. Mais son propriétaire a disparu dans la nature. Il n’en fallait pas plus pour que l’officier décide d’entamer les procédures habituelles. Il dresse un procès-verbal pour la saisie de la voiture et l’emmener à la fourrière. Dans son PV, il note effectivement les numéros d’immatriculation et de châssis de la voiture pour complément d’enquête. D’abord, l’officier remarque, lors de l’enquête préliminaire qu’il a effectuée, que les deux numéros n’étaient pas enregistrés aux services d’immatriculation de voitures. Bref, la Ford Transit semble être dans un état illégal.

L’affaire est mise, aussitôt, entre les mains de la PJ de Fkih Ben Saleh. Les deux jeunes hommes qui s’apprêtaient à acheter la voiture étaient les premiers à être interrogés. En fait, ils ne disposaient pas d’importantes informations permettant de tirer toute l’affaire au clair. C’est un reçu de guichet automatique d’une agence bancaire qui a permis aux limiers d’identifier le mis en cause n°1, impliqué dans cette affaire, à savoir le jeune homme qui était derrière le volant de la Ford Transit. Ce dernier a été arrêté à Dakhla.

Il a tout avoué. Il a affirmé être membre d’une bande de malfrats spécialisée dans le vol des voitures et la falsification de leurs papiers et de leurs plaques minéralogiques, ainsi que la falsification de tous les documents administratifs nécessaires pour les revendre. Il a précisé qu’ils avaient commis des vols à travers plusieurs villes entre autres Agadir, Fkih Ben Saleh, Dakhla, Marrakech et Fès. La police est arrivée à épingler deux autres membres de cette bande, alors que d’autres sont actuellement en état de fuite. n

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *