Démantèlement d’une bande de voleurs de voitures à Casablanca

Démantèlement d’une bande de voleurs de voitures à Casablanca

Le modus operandi de la bande consiste à surveiller un automobiliste s’apprêtant à garer sa voiture dans un coin plus ou moins non surveillé par un gardien pour l’attaquer sous la menace de couteaux.

A bord d’une voiture de marque Skoda, ce jeune homme se tenait derrière le volant. Il conversait avec sa copine qui l’accompagnait. Tout d’un coup, avant d’arriver à Sidi Smaïl, dans la région de Casablanca-Settat, au niveau d’un barrage dressé par les gendarmes de la région, un élément de la gendarmerie royale lui fit signe de s’arrêter. Le conducteur ralentit, faisant semblant qu’il allait s’arrêter. Mais d’un seul coup, il fila à toute allure. Le chef de la brigade qui veillait sur le barrage le signala à ses collègues qui se tenaient à l’entrée de Sidi Smaïl. Cependant, le chauffeur a abandonné la Skoda dans un champ avant d’emprunter le chemin à pied en compagnie de sa copine pour s’attabler à un café. Pas moins d’une demi heure, un gendarme qui s’est souvenu des traits du chauffeur les a remarqués dès qu’il est entré au café. Rapidement, il s’est avancé vers le jeune homme et sa copine et lui mit les menottes. Alertant la brigade, ses collègues l’ont rejoint et le jeune homme les a conduits vers le champ où il a abandonné la Skoda.

Soumis aux interrogatoires, le suspect, âgé de vingt-quatre ans, a avoué avoir acheté la Skoda de chez un voleur de voitures demeurant à Deroua. Se déplaçant dans cette région, les gendarmes n’ont trouvé personne portant l’identité révélée par le jeune homme. Et sa copine cracha aussitôt le morceau. Elle a affirmé aux enquêteurs qu’ils sont membres d’une bande de voleurs de voitures dont deux autres demeurent à Sidi Bernoussi, à Casablanca. L’un de ces derniers a également été mis hors d’état de nuire. Et il reste un seul membre de la bande en état de fuite.

Le modus operandi de la bande consiste à surveiller un automobiliste s’apprêtant à garer sa voiture dans un coin plus ou moins non surveillé par un gardien pour l’attaquer sous la menace de couteaux. Ils l’obligeaient à descendre de la voiture pour la voler. L’enquête a révélé que la Skoda a été volée à l’entrée d’une villa située à Sidi Bernoussi.

Les trois malfrats dont la jeune fille ont été traduits devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *