Démantèlement d’une bande qui cible les clients des banques

Démantèlement d’une bande qui cible les clients des banques

Nous sommes dans la ville ocre, Marrakech. Ce Tunisien qui y dispose d’un café vient de quitter une agence bancaire située au Bd Mohammed VI. Une enveloppe renfermant 200 mille dirhams à la main, il ouvre la portière de sa Mercedes 270 et y monte. Pas moins de quelques secondes, il en descend sans l’enveloppe. Il ferme la portière et se rend vers son café. Il y rentre et s’attable. Tout à coup, il se rend aux toilettes pour se laver les mains, une action qui ne durera pas plus d’une minute. C’est pourquoi il a préféré laisser sur la table son téléphone portable et ses clés. Il retourne à sa table. Il commence à savourer son café. Tout d’un coup, il reçoit un appel téléphonique. Quand il s’apprête à répondre, il remarque que les clés ne sont plus sur la table. Surpris, il fouille ses poches. En vain. Mais, il est certain qu’il les a laissées sur la table. Il s’adresse au gérant, aux serveurs et aux clients qui sont proches de sa table. Personne n’a rien remarqué. Peut-être qu’il les a gardées dans la voiture. Il sort du café pour aller voir dans la voiture garée non loin. Et c’est la mauvaise surprise ! Sa Mercedes 270 a disparu et les 200 mille dirhams avec. Rapidement, il dépose une plainte auprès de la police. Les éléments de la 4ème brigade criminelle se chargent de l’affaire. La première démarche entreprise n’est autre que la collecte des témoignages. Sans résultat. Puis la seconde démarche : visionner les caméras de surveillance installées dans les quatre coins du café. Cette fois le résultat est positif puisque la caméra a capté un jeune homme qui à un moment donné met la main sur les clés. C’est Jaouad, un repris de justice. Trois jours plus tard, ce dernier a été épinglé par les limiers de la ville ocre. Il semble être le chef d’une bande qui a agressé plusieurs victimes au sortir d’une agence bancaire avec à la main une somme importante d’argent et qui a volé plusieurs voitures. Trois complices ont également été mis hors d’état de nuire. Un quatrième est toujours en état de fuite. Selon leurs aveux, ils ont effectué presque une quinzaine d’opérations dont une qui a ciblé une femme à laquelle ils ont arraché un sac à main renfermant une somme de 90 mille dirhams, une autre opération qui a ciblé un homme qui empochait une somme de 30 mille dirhams… une énième opération dont la victime est un jeune homme auquel ils ont volé sa Peugeot 406.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *