Des sociétés de vente de voitures victimes d’arnaques

Des sociétés de vente de  voitures victimes d’arnaques

Quatre personnes dont un fonctionnaire exerçant à la Direction régionale de l’équipement et du transport ont été arrêtés, dernièrement, par les éléments de la police judiciaire de la ville d’Essaouira pour avoir été mouillés dans une affaire de faux, usage de faux et escroquerie ciblant des sociétés vendant des voitures et d’autres qui accordent des crédits.

D’autres membres de cette bande sont actuellement en fuite et activement recherchés par les limiers de la brigade criminelle.

C’était le délégué régional du ministère de l’équipement qui s’est rendu compte de quelques irrégularités qui entachaient l’enregistrement des voitures et l’obtention de leurs cartes grises après une plainte portée par une société de vente de voitures installée à Agadir.

Aussitôt, le délégué régional a dressé un rapport qu’il a remis à ses responsables avant d’alerter la police de la ville qui a mené des investigations minutieuses de quelques semaines.

L’enquête a révélé que les mis en cause avaient fondé des agences-écrans de location de voitures leur permettant de mettre dans leurs filets des sociétés. À ce propos, ils sont arrivés à préparer un faux dossier renfermant tous les faux documents nécessaires afin d’avoir des voitures achetées à crédit.

Une fois les voitures reçues, ils passaient à une deuxième phase dont le rôle principal était joué par un fonctionnaire de la Direction régionale de l’équipement et du transport exerçant au Centre d’enregistrement de voitures à Essaouira.

Ce dernier leur permettait d’enregistrer la voiture au nom personnel de l’un des membres de la bande et ce après l’obtention d’une fausse «mainlevée». Après quoi, les membres de la bande vendaient les voitures à un receleur qui les revendaient à des acheteurs avec un bénéfice dépassant les 30 mille dirhams.  

Les quatre mis en cause ont été traduits, dernièrement, devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance d’Essaouira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *