Des voleurs de voitures arrêtés

Des voleurs de voitures arrêtés

Un réseau de vol de voitures a été démantelé récemment par la police de Casablanca-Anfa. Douze mis en cause ont été arrêtés.  Une dizaine de voitures volées, pièces et accessoires de différentes marques de véhicules ont été saisis par les éléments de la treizième section judiciaire de Casablanca-Anfa.
Des dizaines de plaintes ont été déposées. Les victimes déclaraient que leurs voitures avaient disparu alors qu’elles étaient stationnées dans l’un des boulevards de Casablanca. Une enquête minutieuse s’est avérée alors nécessaire. Entre temps, une information est parvenue aux enquêteurs faisant état que des dépôts abritant des voitures de provenances suspectes sont situés à Ouled Haddou, dans la région de Bouskoura. Sans perdre de temps, les limiers de la treizième section de police de Casablanca-Anfa sont montés dans leurs voitures à destination d’Ouled Haddou.
Devant le dépôt en question, ils ont monté une surveillance minutieuse et permanente. Un moment plus tard, une Palio noire entre au dépôt. Les enquêteurs ont communiqué son numéro d’immatriculation au commissariat de police pour savoir si elle fait l’objet d’une plainte. Il s’agit bel et bien d’une voiture déclarée volée. Aussitôt, le chef de la section a donné ses instructions à ses éléments d’effectuer une descente dans le dépôt en question.
Une descente policière qui s’est soldée par la découverte d’une Citroën Xara en phase de démontage. Arrêté, Mohamed. B, âgé de trente-neuf ans, qui se charge du démontage des voitures, a précisé aux enquêteurs qu’au moins trois voitures par semaine sont démontées et vendues en pièces détachées. Les policiers ont arrêté également un père de famille qui était à bord de la Palio noire. Il s’agit de Mustapha J, alias Koraïche, âgé de quarante-cinq ans, ferrailleur de son état et disposant d’un local à la ferraille de Salmia à Sbata. Ce repris de justice a déjà purgé une peine de trois ans pour son implication dans une précédente affaire de vol de voitures et falsification de cartes grises. Ce ferrailleur qui fait l’objet d’une note de recherche à l’échelle nationale lancée par la sûreté d’Agadir, "cerveau" de ce nouveau réseau de vol de voitures, leur a indiqué l’emplacement d’un autre dépôt. Ainsi, les enquêteurs ont réussi à appréhender un certain Abderrahmane, un quinquagénaire. Ils ont saisi chez lui plus de soixante cartes grises.
L’enquête policière a permis l’arrestation de quatre autres accusés, membres du réseau. Il s’agit d’Abderrahim A, âgé de vingt-deux ans, qui se charge du démontage des voitures, Miloud H, âgé de vingt-trois ans et son frère, Ahmed, âgé de vingt ans, qui disposent d’un atelier au douar Lamkanssa, dans la même région, réservé à la tôlerie et à la peinture des voitures.
Les deux frères se chargaient de maquiller les voitures volées pour les revendre à des tiers avec des faux papiers. Il s’agit également de Larbi, âgé de vingt-six ans, qui se charge d’approvisionner les ferrailleurs en voitures volées. Les enquêteurs ont mis également la main sur cinq receleurs de la ferraille Salmia. Il s’agit d’Ahmed et de Mohamed, âgés de trente-cinq ans, de Samir, vingt-huit ans, de Mohamed, quarante-quatre ans et d’Ahmed, cinquante-quatre ans.
Les limiers de la treizième section judiciaire de Casablanca-Anfa qui n’ont pas encore clos ce dossier puisqu’il y a d’autres suspects en état de fuite, ont saisi, outre la Fiat Palio et la Citroën Xara, une Toyota Corola, une Mercedes 250, une Siena, une Brava, une Golf Zebra et deux Peugeot, 206 et 207. Ils ont également saisi plus de cent sièges de voitures, une dizaine de portières et une soixantaine de réservoirs de carburant. Les douze mis en cause ont été traduits devant le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *