Des voleurs de voitures sous les verrous

Casablanca. C’est une femme qui a, dernièrement, porté plainte faisant état du vol de sa voiture, un 4×4. La plaignante a affirmé qu’elle s’apprêtait à monter dans sa voiture quand deux hommes l’ont attaquée et l’ont obligée, sous la menace de couteaux, de monter dans leur voiture. Que voulaient-ils d’elle ? Elle ne le savait pas. Elle était obligée de garder le silence. Ils l’ont emmenée dans un lieu désert et l’ont contrainte à leur remettre les clés de la voiture. Quand elle est retournée au lieu où sa voiture était garée, elle ne l’a pas trouvée. Cette jeune femme n’était pas la seule proie de ces malfrats. Un jeune homme est venu également déposer plainte concernant le vol de sa voiture. Celui-ci était à la plage d’Aïn Diab en train de pêcher. Malheureusement, trois énergumènes se sont plantés devant lui avec un sabre à la main de l’un d’eux. Ils l’ont obligé de leur remettre la clé de la voiture à bord de laquelle ils ont disparu par la suite. Les éléments de la police judiciaire de Casablanca-Anfa ont pris les choses en main et ont diligenté une enquête.
Entre-temps, les éléments de la Gendarmerie royale effectuaient une ronde routinière, non pas loin de Sidi Allal Al Bahraoui quand ils ont remarqué qu’une Volkswagen roulait à vive allure. Quand elle s’est arrêtée, trois jeunes hommes, parmi cinq qui étaient à bord, ont pris la fuite. Deux sont restés sur place. Interpellés, le chauffeur et le jeune homme en sa compagnie ont avoué être membres d’une bande de malfaiteurs spécialisés dans le vol de voitures. D’abord, la Volkswagen qui appartenait à l’homme qui pêchait à Aïn Diab. Les deux voyous ont précisé, lors de leurs interrogatoires, qu’ils ne participaient pas aux vols de voitures, mais qu’ils se sont spécialisés du changement de leurs moteurs originaux par d’autres ordinaires et de la suppression de tous les accessoires qui coûtent cher afin de les vendre à des trafiquants de drogue. Les deux mis en cause, qui ont été mis entre les mains de la PJ de Casa-Anfa, ont conduit les enquêteurs à un mécanicien, membre de la bande. Les limiers sont également arrivés à mettre hors d’état de nuire une quatrième personne qui se chargeait des trafiquants de drogue. L’enquête a également révélé que les membres de cette bande louaient parfois des voitures d’une agence de location de voitures. Cette dernière était au courant des activités des membres de la bande. Et pourtant, elle leur louait les voitures sans les dénoncer à la police. Le propriétaire a disparu quand il a appris qu’il est recherché par la police. Trois mis en cause sont arrêtés et traduits devant la justice. Alors que sept autres complices sont actuellement recherchés par les limiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *