détournement de 1.780.000 dh dans une agence bancaire

détournement de 1.780.000 dh dans une agence bancaire

Dimanche dernier, le procureur du Roi près le tribunal de première instance à Benslimane n’a pas chômé.

Les éléments de la police judiciaire de cette ville qui se situe à cinquante-cinq kilomètres de Casablanca et à soixante kilomètres de Rabat ont arrêté trois employés d’une agence bancaire accusés d’avoir effectué, durant trois ans, vingt-deux opérations de détournement d’une somme globale d’un million 780 mille dirhams
(1.780.000 DH).

L’affaire a éclaté quand des clients de l’agence bancaire se sont plaints, auprès de la direction générale de cet établissement bancaire, de la disparition de quelques sommes d’argent de leurs comptes bancaires. Parmi eux, la mère d’une cliente qui venait de rendre l’âme. Dans sa plainte, la mère a expliqué que sa fille, qui était atteinte d’un cancer, lui a confié avoir un compte bancaire garni d’une somme de 130 mille dirhams. Une fois la fille a rendu l’âme, la somme devait être partagée entre les héritiers. Pour connaître la procédure nécessaire et avoir une idée de la somme, la mère a recouru à l’agence bancaire. Mais, elle était stupéfaite quand elle a appris qu’il n’y a que dix mille dirhams dans le compte bancaire de sa fille. Et les 120 mille dirhams ? Deux autres clients ont également découvert que d’importantes sommes se sont évaporées de leurs comptes.

A son tour, le directeur d’un bureau de change s’est adressé à la direction générale de cet établissement bancaire pour se plaindre d’un comportement non-réglementaire d’un employé de la même agence bancaire. Dans sa plainte, le directeur a expliqué que le serveur d’un café jouxtant son bureau de change lui a remis, il y a quelques jours, une importante somme en riyal saoudien pour la convertir en dirhams. Le serveur du café lui a confié que la somme revient à l’employé de l’agence bancaire. En effet, le directeur  a appris que l’employé de la banque recourait au change des devises pour les clients sans respecter le règlement afin de bénéficier de la différence entre le taux de change appliqué par les bureaux de change et celui appliqué par les banques.

Dès qu’ils ont terminé leur enquête qui a révélé que les trois employés de l’agence bancaire dont le directeur et une employée sont mis en cause, les responsables de la direction centrale de la banque  ont porté une plainte auprès de la police judiciaire de la ville. L’enquête s’est soldée par l’arrestation de trois employés dont le directeur de l’agence.
Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Benslimane a gardé le directeur de l’agence bancaire et un employé en détention préventive alors qu’il a relâché une employée tout en la poursuivant en état de liberté provisoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *