Deux amis inséparables impliqués dans une affaire de meurtre

Deux amis inséparables impliqués dans une affaire de meurtre

Comme s’ils étaient des jumeaux, Ahmed et Saïd ont passé leur enfance, leur adolescence et leur jeunesse au même quartier, Sidi Othman, à Casablanca. Ayant le même âge, vingt-huit ans, ils étaient même aux bancs de la même école et les mêmes classes primaires pour se retrouver à la rue après avoir échoué dans leurs études.

Enfin, le gouffre de la mauvaise fréquentation les a accueillis chaleureusement. Leur premier pas a été l’ivresse et la consommation de la drogue, haschich et comprimés psychotropes. Ensuite, ils ont rejoint la première bande des malfaiteurs. Leur participation à plusieurs agressions à l’arme blanche leur a coûté trois condamnations allant de huit mois à deux ans de prison ferme. Mais, cette fois, la condamnation sera, sans aucun doute, très lourde. Car, tous les deux sont impliqués dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Certes, à l’instar de la majorité des mis en cause, ils ont nié les charges retenues contre eux par le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca. Tous les deux ont affirmé devant la Cour n’avoir jamais touché la victime, un jeune homme, âgé de vingt-deux ans, également repris de justice pour vol qualifié.

«C’était lui qui était armé d’un couteau et m’a blessé au niveau de la cuisse gauche», a précisé l’un des deux amis.
Au contraire, l’un des témoins convoqués par la Cour, un veilleur de nuit, a présenté son témoignage après avoir prêté serment, en expliquant que les deux amis, Ahmed et Saïd, étaient dans un état d’ivresse avancée quand le premier a avancé vers la victime lui demandant une cigarette. La victime lui a répondu qu’elle n’en avait pas.
«Le veilleur est un menteur qui a l’intention de se débarrasser de nous, M. le président», a répliqué Saïd qui n’a pas supporté écouter le témoignage du veilleur de nuit. Ce dernier a ajouté que Saïd qui était armé d’un couteau a provoqué la victime en l’insultant.

«Mahjoub (la victime) a donné un coup de poing à Saïd qui a perdu l’équilibre et est tombé par terre», a précisé le veilleur de nuit qui semble être la seule personne à avoir assisté à la bagarre entre les trois protagonistes.

Ahmed est intervenu pour soutenir son ami en donnant à Mahjoub un coup de pied lui causant une blessure au niveau du front.
«Saïd s’est tenu debout pour aller directement vers Mahjoub et lui asséner un coup de couteau au niveau de la poitrine», a affirmé le veilleur de nuit.
Après délibérations, la Cour a jugé Saïd coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner et l’a condamné à 10 ans de réclusion criminelle, alors qu’elle a jugé Ahmed pour coups et blessures et non-assistance à une personne en danger et l’a condamné à un an de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *