Deux ans de prison ferme pour le facteur pyromane

Deux ans de prison ferme pour le facteur pyromane

Deux ans de prison ferme, tel a été le verdict rendu, mercredi, par la chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech, contre le facteur pyromane (cf. notre édition n°3962 du mercredi 2 août 2017).

C’était dimanche 30 juillet quand ce facteur a mis le feu à plus de 17.500 lettres et courriers qu’il devait distribuer aux particuliers. En effet, la fumée qui provenait chez lui, à Hay Mohammedi, à Chichaoua, a poussé ses voisins à alerter les sapeurs-pompiers qui se sont rendus sur les lieux. Ceux-ci ont découvert les courriers en feu. La police s’est chargée de l’affaire pour arrêter le facteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *