Deux repris de justice condamnés chacun à 20 ans de prison

Deux repris de justice condamnés chacun à 20 ans de prison

Au box des accusés à la salle d’audience de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, se tiennent Mounir et son ami, Ahmed.

Le premier est âgé de vingt-six ans et le second est son aîné de deux ans. Tous deux sont poursuivis pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Mais, devant la Cour, chacun d’eux se disculpe et accuse l’autre d’avoir tué leur ami, Abdelali, âgé de vingt-et-un ans. Tous les trois se soûlaient quand un malentendu a éclaté. Mounir explique à la Cour qu’Abdelali avait bu un verre de trop. Ahmed a protesté énergiquement. Aussitôt, ajoute Mounir à la Cour, Abdelali a saisi un tesson de bouteille de vin rouge et a tenté de donner un coup à Ahmed qui était armé d’un couteau.

Sans reculer, Ahmed l’a surpris par deux coups. Un au niveau de la main gauche et l’autre au niveau du cou. Ahmed raconte la même version, mais en accusant Mounir d’être l’auteur du crime. Ahmed ajoute qu’il est intervenu pour que l’irréparable ne se produise. Mais, tous les deux, Mounir et Abdelali, avaient déjà perdu le contrôle de leurs nerfs, précise Ahmed dans une tentative de s’extirper de l’affaire et jouer le rôle de témoin. Cependant, les  les voisins du quartier attestent que tous les trois, la victime et les deux mis en cause, étaient armés de couteaux et de tessons de bouteilles, qu’ils se soûlaient à chaque fois tout en provoquant au quartier un tapage nocturne et qu’ils ne respectaient personne au point qu’aucun voisin n’osait leur demander de se calmer.

Tous les trois sont des repris de justice qui avaient purgé des peines d’emprisonnement pour vol qualifié, explique le représentant du ministère public qui a requis la peine maximale contre les deux mis en cause. Au contraire, leur avocat constitué dans le cadre de l’assistance judiciaire a demandé de les faire bénéficier des circonstances atténuantes. Mais la Cour les a condamnés à vingt ans de réclusion criminelle pour chacun d’eux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *