Deux voleurs pendus en public

Les circonstances de la fuite étaient contradictoires, Fars ayant indiqué dans un premier temps, sans citer de source, que les deux hommes étaient parvenus à s’échapper, avec l’aide de complices, alors qu’ils étaient pendus mais que leur mort n’avait pas encore été prononcée.
Les deux hommes, Esmail Fathipour et Mohammad Esfandiarpour, ont été libérés par «des personnes qui ont tendu une embuscade au convoi de police qui les conduisait sur le lieu de leur exécution», à Sirjan, a plus tard indiqué le responsable de la sécurité de la province de Kerman Javad Kamali, cité par Fars.
«Ils ont été arrêtés à nouveau dans un village près de Sirjan», a-t-il dit. Sur place, la police a répondu à des tirs, tuant deux assaillants alors que 25 personnes ont été blessées, a-t-il expliqué. M. Kamali a précisé que les organisateurs de l’évasion étaient toujours recherchés. Ces pendaisons portent à 267 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP établi à partir d’informations diffusées par la presse locale. Il y a quelques jours, un homme a été pendu en public sur la place de Serahe Khoramshahr à Ahvaz, dans la province du Khuzestan au sud-ouest de l’Iran.
Selon le site officiel iranien des autorités judiciaires à Ahvaz, l’homme a été identifié comme «Ali S.» et il avait été condamné pour vol à main armée. Depuis mercredi 9 décembre, trois personnes ont été pendues en public à Ahvaz pour vol à main armée, et deux autres ont été pendues dans le nord de l’Iran et dans une autre ville de la province du Khuzestan, tout deux condamnés pour meurtre.
En 2008, 246 personnes avaient été exécutées en Iran, selon la même source. Le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l’adultère sont passibles de la peine de mort en Iran.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *