Dix ans de prison pour avoir tué sa mère

Dix ans de prison pour avoir tué sa mère

De même, debout dans le box des accusés, il tente de fuir les regards des trois juges qui s’apprêtent à examiner son affaire de meurtre.
Portant un pull vert et un pantalon bleu jean, il affirme au début de l’examen de son affaire qu’il s’appelle Saïd, âgé de vingt-huit ans, célibataire, sans profession et ayant purgé deux peines de prison pour consommation de drogue et violence contre ascendant.

En effet, depuis son adolescence, Saïd s’est jeté dans le gouffre de la drogue et n’a jamais réussi à s’en extirper, menant la vie dure à sa famille qui souffrait de ses comportements agressifs.
«À chaque fois qu’il avait besoin d’argent pour se procurer sa dose de drogue, il recourait à sa mère qui n’hésitait pas à lui en verser», explique le père de Saïd qui présente son témoignage devant la Cour.

Il ne recourait jamais à son père qui semble être encore plus agressif que lui.
«Je le violentais quand il me demandait de l’argent. Je ne lui donnais aucun sou», ajoute le père sur un ton sérieux.

Ainsi Saïd se rabattait sur sa pauvre mère pour assouvir son besoin de drogue. Mais, la dernière fois, quand elle a refusé de lui donner de l’argent pour fumer un ou deux joints, il a perdu le contrôle de ses nerfs. Son père était absent. Il a commencé à l’insulter.
«Je ne me contrôlais plus, M. le président», a-t-il dit.

Il a ainsi commencé à chercher dans les quatre coins de la maison sans arriver à mettre la main sur le moindre sou.  Sa mère le sollicitait de se calmer. Mais, aveuglé par son addiction, il ne l’écoutait pas, et à un certain moment, il l’a poussée au point qu’elle s’est renversée par terre.
«Je n’avais pas l’attention de la renverser par terre, M. le président», affirme-t-il à la Cour.

Quand il a tenté de la réveiller, il n’a pu que constater les dégâts : sa mère venait de rendre l’âme, suite à une hémorragie cérébrale comme l’a signalé le rapport de l’autopsie.

Verdict : Dix ans de réclusion criminelle, le tribunal l’ayant fait bénéficier des circonstances atténuantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *