Dix mois de prison pour avoir tenté d’abuser d’un mineur dans un bain maure

Nous sommes à la ville ocre, Marrakech. La majorité des habitants du quartier Annakhil ont afflué, ce jour du mois de mars, vers la salle d’audience de la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance. Pourquoi ? Abdelmounaïm, le tailleur traditionnel, âgé de vingt-huit ans, qui dispose d’un local commercial au même quartier a été arrêté, il y a quelques jours, après avoir tenté d’abuser d’un mineur dans les toilettes d’un bain maure situé au même quartier. «Non, M. le président, je n’ai pas tenté d’abuser d’Abdelaziz dans les toilettes…D’abord, je perds de temps en temps connaissance», a prétendu Abdelmounaïm devant le tribunal. Abdelmounaïm est atteint d’une maladie psychologique qui lui a nécessité un internement durant quelques mois dans un hôpital psychiatrique. «Il est pédophile… Seulement, il n’a pas passé, ce jour-là, à l’acte… Peut-être, il avait déjà abusé d’autres enfants », a précisé le substitut du procureur du Roi lors de son réquisitoire. En fait, les affaires similaires sont examinées par la chambre criminelle près la Cour d’appel et non par le tribunal de première instance, car il s’agit d’un crime et non d’un délit ! «Il a voulu me faire…», a répondu l’enfant devant le tribunal. Que s’est-il passé au juste entre Abdelmounaïm et l’enfant, Abdelaziz ? De coutume, Abdelaziz accompagnait, chaque fin de semaine, son père au bain maure. Et ce n’est pas la première fois qu’ils se rendaient, tous les deux, à ce bain maure situé au quartier Annakhil. Mais, c’était la première fois que l’enfant a confronté un tel incident. Il était dans la salle chaude du bain maure, quand il a demandé à son père d’aller se reposer quelques minutes dans la salle froide. Son père lui a donné la permission. Quelques minutes plus tard, l’enfant n’a pas rejoint son père à la salle chaude. Il l’appelait pour le rejoindre. Mais en vain. L’enfant ne lui répondait pas. Le père s’est rendu à la salle froide pour le chercher. Il ne l’a pas trouvé. Où est-il allé ? Il ne savait rien. Mais, il est allé à une autre salle pour le chercher. À ce moment, Abdelaziz l’a rejoint tout en sanglotant. Pourquoi ? L’enfant a expliqué à son père qu’il se reposait quand un jeune homme, Abdelmounaïm, le fixait par ses regards et lui souriait. Tout d’un coup, il s’est approché de lui et lui a demandé de l’accompagner. L’enfant n’a pas posé de question. Mais, il a cédé à Abdelmounaïm qui lui a promis de lui acheter deux yoghourts lorsqu’ils sortiront du bain maure. L’enfant a été conduit aussitôt vers les toilettes. Abdelmounaïm a commencé à l’embrasser et à lui faire des attouchements. Quand il a entendu les appels du père de l’enfant, il l’a empêché de parler en lui mettant sa main sur la bouche. Une fois que le père est allé à l’autre salle, Abdelmounaïm a relâché l’enfant et il s’est pressé de remettre ses vêtements. Mais, le père d’Abdelaziz lui a interdit de partir et a demandé la présence de la police. Les éléments du 6ème arrondissement de police à Sidi Youssef Ben Ali sont arrivés et ont arrêté le mis en cause. Bien qu’il ait nié son crime devant le tribunal, il a été jugé coupable de tentative d’attentat à la pudeur sur un mineur et il a été condamné à dix mois de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *