Echammaïa : Il tue son père pour ne pas lui rendre son argent

Echammaïa : Il tue son père pour  ne pas lui rendre son argent

Dans un douar de la commune Jdour relevant de la ville d’Echammaïa, province de Youssoufia, l’épouse de ce fellah, âgé de cinquante-huit ans, a été surprise, lundi 20 août, vers 23h30, de le découvrir sur son lit, égorgé comme un mouton. Un cri strident était suffisant pour que plusieurs voisins la rejoignent afin de savoir ce qui s’est passé et éventuellement donner un coup de main. Mais, ce qu’ils ont vu dépassait leur imagination. Alertés, les éléments de la gendarmerie royale se sont dépêchés sur les lieux. Ils ont entamé les investigations en interrogeant les membres de la famille du défunt. Tout le monde a pointé du doigt son fils, journalier de vingt-huit ans, qui a disparu.

En effet, le cadavre a été évacué aussitôt vers la morgue de l’hôpital Mohammed V, à Safi, pour être soumis à une autopsie et déterminer la cause de la mort. Les limiers se sont aussitôt lancés à travers les quatre coins de la région pour ne pas permettre au fils de la quitter. Vingt-quatre heures plus tard, la nuit de la fête du sacrifice, mardi 21 août, il a été arrêté alors qu’il était attablé dans un café d’Echammaïa. En fait, il attendait un autocar allant à destination soit d’Agadir ou Casablanca. Soumis aux interrogatoires, il a avoué son crime tout en précisant que son père lui devait une somme d’argent qu’il ne pouvait lui rendre. Mais, son père a insisté pour récupérer son argent tout en l’insultant. Hors de lui, le fils a décidé de le tuer. Dès qu’il s’est plongé dans un profond sommeil, il l’a égorgé pour prendre ensuite la fuite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *