El Jadida : 12 ans de réclusion criminelle pour avoir tué son ami

El Jadida : 12 ans de réclusion criminelle pour avoir tué son ami

«Je ne me rappelle pas comment je l’ai tué». C’est par cette phrase que le mis en cause a commencé à se défendre devant la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida tout en arguant qu’il était dans un état d’ivresse avancée. Toutefois, il n’a pas expliqué à la Cour la raison pour laquelle il a pris la fuite après avoir poignardé la victime.

L’affaire remonte au dimanche 20 janvier de l’année en cours quand le mis en cause était dans un local aménagé pour la coiffure situé dans la commune rurale Sidi Ismaël relevant de la province d’El Jadida. Tout d’un coup, il remarque la victime qui était armée d’un couteau s’approcher du local. Il y rentre ensuite tout en le menaçant de meurtre. Le mis en cause recule tout en le sollicitant de se calmer. Mais en vain. Tous deux commencent à échanger les invectives.

Puis la victime tente d’attaquer son antagoniste à l’arme blanche. Malheureusement, ce dernier qui semble avoir perdu tout contrôle de ses nerfs arrive à lui arracher le couteau. Au lieu de le jeter en dehors du local de coiffure, il lui a assène un coup mortel au niveau de sa poitrine avant de prendre la poudre d’escampette. Mais, il est arrêté deux heures plus tard par les éléments de la gendarmerie royale.

«J’étais en état de légitime défense», a-t-il affirmé à la Cour bien qu’il ait expliqué, au départ de son interrogatoire, qu’il ne se souvient de rien. Quant à la raison de leur dispute qui a fini dans le sang, le mis en cause précise que la victime l’a accusé du vol de sa chaînette en or qu’il avait perdu lors de la soirée bien arrosée.

«Bien qu’il m’ait traité du voleur, je n’ai pas réagi. Mais il a disparu pour réapparaître avec un couteau à la main», a ajouté le mis en cause qui a fini ses déclarations par demander pardon.

Verdict : Jugé coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, le mis en cause a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *