El Jadida : 30 ans de prison pour avoir tué celui qui le traitait de bâtard

El Jadida : 30 ans de prison pour avoir tué celui qui le traitait de bâtard

Il s’est enivré avant de s’armer d’un couteau. Attendant le moment opportun, il lui a asséné un coup au niveau du cou.

A l’instar de ce qu’il avait expliqué au juge d’instruction près la Cour d’appel d’El Jadida, ce mis en cause, impliqué dans une affaire de meurtre, perpétré à Azemmour, confirme devant les trois magistrats de la chambre criminelle qu’il n’avait nullement l’intention de tuer son antagoniste, mais uniquement de le corriger pour qu’il ait plus de respect envers lui. Seulement, les choses ont mal tourné, a-t-il ajouté devant la Cour. L’avocat de la défense avait déjà présenté, devant le juge d’instruction, une requête pour poursuivre son client juste pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Cette requête rejetée par le juge d’instruction va-t-elle être prise en considération par les juges de la Cour ? Pas forcément.

«Il me méprisait et me traitait de bâtard», affirme le mis en cause lors de son audition par la Cour, pour justifier son recours à l’arme blanche.

Les témoins qui se présentent devant la Cour confirment que la victime, un jeune homme, la vingtaine, n’hésitait pas à traiter le mis en cause de bâtard et de tous les autres maux. Ce qui a créé une haine profonde chez le mis en cause à l’égard de la victime et un désir de se venger.

«Certes, je voulais me venger, mais pas le tuer», a-t-il expliqué à la Cour.

Pour passer à l’acte, il s’est enivré avant de s’armer d’un couteau. Attendant le moment opportun, il lui a asséné un coup au niveau du cou. Gisant dans une mare de sang, la victime a été évacuée à l’hôpital mais elle a rendu l’âme.

Verdict : Jugé coupable pour homicide volontaire, le mis en cause a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *