El Jadida : Un trio d’escrocs leurre deux mères de famille

El Jadida : Un trio d’escrocs leurre deux mères de famille

Ils prétendaient avoir des relations étroites avec des responsables et des juges exerçant à travers les tribunaux de la ville d’El Jadida.

Toujours tirés à quatre épingles, ils arrivaient facilement à tromper tous les justiciables qui réclamaient un service «hors la loi» et croyaient à leurs paroles et leurs promesses. Sans vergogne et dès qu’ils ont l’argent en poche ils se volatilisent sans leur rendre le moindre service.

Les victimes de ces trois escrocs étaient nombreuses. Mais celles pour lesquelles ils vont être jetés en prison sont deux mères de famille dont les deux fils étaient incarcérés. Elles n’arrivaient pas à concevoir que leurs fils puissent passer dix ans derrière les murs de la prison après avoir été impliqués dans une affaire criminelle. C’était le verdict rendu contre eux par la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida lors de la première phase. Une condamnation jugée lourde par les deux mères qui cherchaient activement quelqu’un qui pourrait réduire la peine prononcée.

Enfin, elles sont arrivées à avoir les coordonnées de l’un des trois escrocs. Au fil des «négociations» ils sont arrivés à se mettre d’accord sur le fait que les deux passeront deux ans en taule au lieu de dix et ce contre une somme de 160 mille dirhams. Mais dès que le trio a empoché l’argent il a disparu. En attendant, les deux prisonniers n’ont bénéficié que d’une réduction de peine de deux ans. Autrement dit, ils devront purger une peine de huit ans de réclusion.

Une plainte a été portée par les deux mères auprès du parquet général près la Cour d’appel qui a donné ses instructions pour l’ouverture d’une enquête. Les investigations menées par la police ont été soldées, au départ, par l’arrestation de l’un des trois escrocs qui a été condamné, il y a un an, à quatre ans de prison ferme.

Le deuxième a été épinglé, il y a quelques semaines, alors qu’il circulait à bord d’une voiture louée à une agence de location de voitures. Le dernier escroc, lui, a été épinglé, en fin de la semaine dernière, au port de Tanger s’apprêtant à quitter clandestinement le pays à bord d’un cargo.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *