Elle le quitte, il la viole

Elle le quitte, il la viole

Divorcée, elle est mère d’un enfant. Une situation qui la jette, sans aucun doute, dans le gouffre du désespoir, qui lui rend la vie amère sans désir, sans ambition, sans horizon… Depuis sa répudiation, elle n’est qu’une jeune femme qui partage sa vie entre son travail et son enfant. Rien de nouveau.
Pourquoi rester partagée uniquement entre son emploi et son unique enfant ? Pourquoi ne pas penser à changer sa propre vie, ne pas la refaire ? Pourquoi ne pas se remarier avec un homme pour profiter elle aussi de sa jeunesse, de sa vie et de sa féminité ? Des questions qui lui hantent l’esprit jour et nuit. En fait, elle n’a aucun souci pour refaire sa vie avec un autre homme. Mais, cet homme peut-il jouer le rôle d’un vrai père pour son unique enfant ? C’est la question à laquelle elle n’a pas trouvé de réponse. Et pourtant, elle a décidé enfin d’ouvrir son cœur à celui qui la mérite. Sa décision semble être sans appel. Nous sommes dans la capitale de l’Oriental, Oujda, où demeure cette mère divorcée. C’est dans cette ville qu’elle a rencontré son premier mari. Rencontrera-t-elle son second mari ? En fait, elle a rencontré, par hasard, un homme, quadragénaire. Il semble sérieux. Mais est-il sincère ? Elle n’en avait aucune idée. Mais, elle a ressenti qu’il pourrait changer sa vie surtout qu’il lui a promis monts et merveilles. Elle a cru ses paroles. Seulement, au fil du temps, elle a appris qu’il n’était pas l’homme qui lui convient et que ses vrais comportements diffèrent de ceux qu’il essayait de lui montrer. Pourquoi ? Des curieux lui ont affirmé qu’il est un taulard, violent et cruel. La solution ? Elle a décidé de le quitter. Une attitude qu’il n’a pas acceptée et l’a rendu hors de lui. Depuis, il a décidé de se venger. Comment ?
Elle était au centre-ville quand une R 25 s’est arrêtée devant elle. Elle n’a pas remarqué son chauffeur. Deux portières de la voiture ont été ouvertes. Deux hommes en sont descendus. Ils se sont avancés vers elle. Ils ne lui ont pas adressé la parole. Rapidement, ils l’ont saisie par les deux bras. Et ils l’ont poussée à l’intérieur de la voiture. Le chauffeur a démarré à toute allure. Qui était ce chauffeur? C’était l’homme avec qui elle entretenait une relation. Que voulait-il d’elle ? Se venger. Elle sanglotait et les suppliait de la relâcher pour rejoindre son fils. Mais en vain. Plus d’une dizaine de kilomètres que la voiture a parcourus avant de s’arrêter, juste dans un douar situé à la périphérie de la ville. L’homme qui lui avait promis monts et merveilles l’a obligée à se dévêtir. Quand elle a refusé, il l’a violentée. À la fin, elle a cédé. Toute nue, ils l’ont violée à tour de rôle à bord de la R 25. Après, ils l’ont relâchée. L’auteur principal du viol collectif l’a menacée de se venger une fois encore si elle  pense recourir à la police pour se plaindre. Et pourtant, elle a déposé une plainte auprès de la police judiciaire. Une souricière a été tendue pour mettre l’auteur principal de ce viol collectif, celui qui a promis le mariage à la victime, dans les filets de la police. À ce propos, la jeune mère a téléphoné à l’auteur principal pour lui demander de se rencontrer pour tourner la page. Il a répondu à son invitation. À bord de sa voiture, il est arrivé au lieu où ils ont fixé le rendez-vous. Les limiers l’attendaient. Dès qu’il est arrivé, ils l’ont encerclé et arrêté. Cet homme âgé de quarante et un ans a dévoilé aux enquêteurs ses deux complices, l’un âgé de quarante-quatre ans et l’autre de trente-deux ans, tous mariés et l’un d’eux est père d’un enfant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *