Elle le trompe avec son frère

Nous sommes dans un douar de Caïdat Bni Garfett, province de Larache où Abdelkrim est né, il y a une trentaine d’années. Le jeune homme n’a jamais pensé vivre ailleurs, aussi bien lors de son célibat qu’après son mariage. Il est resté dépendant de la terre, de l’agriculture et du cheptel. Pour lui hors de ce trio, la vie n’a aucun sens. Il n’a jamais accordé d’intérêt aux études. Ce sont ses parents qui lui ont mis dans la tête l’idée qu’il ne devait pas avoir d’autre souci que la terre et le cheptel. Une idée qui s’est accrochée à ses neurones au point qu’elle est devenue son esclave. Quand Abdelkrim a dépassé l’adolescence et est devenu majeur, ses parents l’ont encouragé à se marier. Mais, il n’ avait pas cette idée en tête. Raison pour laquelle, il est resté célibataire même à son vingt-cinquième printemps. Un état qui semble être normal pour un jeune de la ville, mais non pour un jeune qui demeure à la campagne. À l’âge de  vingt-sept ans, il a décidé d’obtempérer à la demande de sa mère qui lui a déjà choisi la fille qui partagera avec lui le restant de ses jours. Il s’agit de Nadia, une jeune fille qui demeure au douar et qui jouit d’une bonne réputation. Elle avait déjà été choisie par plusieurs mères pour être l’épouse de leurs fils. Mais le destin l’a gardée pour Abdelkrim qui a apprécié le choix de sa mère.  Tout le douar était invité la nuit de noces. Tout le monde a chanté, dansé et mangé jusqu’à l’aube. Une année plus tard, les mauvaises langues ont commencé à mâcher la vie du couple. «Nadia partage le lit avec Rachid…», disaient-ils.
Qui est Rachid ? Rachid n’est autre que le frère d’Abdelkrim. Est-ce vrai ? Il est son benjamin de trois ans. Sans savoir ni comment, ni quand, il est tombé amoureux de sa belle-sœur. Il n’a pas gardé ses sentiments pour lui. Sans vergogne, il les lui a divulgués. Et comme s’il lui a touché le fond de son cœur. Elle lui a cédé corps et âme. Depuis, ils ont commencé à partager le même lit à chaque fois que la maison était vide. A la fin, un ami les a dénoncés à Abdelkrim. Certes, il ne l’a pas cru au début. Mais, le jeudi 21 février, il a fait semblant de partir au Souk. Une heure plus tard, il est retourné chez lui pour surprendre son frère et son épouse dans le même lit. Il n’a pas réagi, mais  a alerté les gendarmes. Tous les deux ont été arrêtés et  traduits devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Larache. Ils sont poursuivis pour adultère et complicité.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *