Elle l’injurie, il la tue d’un coup de marteau

Elle l’injurie, il la tue d’un coup de marteau

Dans ce café, le patron, un ressortissant marocain à l’étranger qui vient de retourner à la mère patrie tentait, ce lundi 18 mai, de renvoyer l’un de ses employés lequel semblait n’avoir pas l’intention de partir sans empocher ses indemnités. Une altercation a eu lieu entre les deux au point que la police a été alertée. En effet, quand les flics sont arrivés, l’employé leur a confié que son patron avait l’intention de le virer quand il lui a demandé d’ouvrir la porte d’une chambre située à l’intérieur du café d’où se dégageait une odeur nauséabonde.

Certes, l’odeur a piqué les nez des policiers qui ont informé le procureur du Roi. Ce dernier leur a donné ses instructions pour l’ouvrir. Un menuisier est arrivé et l’a ouverte. Mais quelle ne fut pas leur surprise de découvrir, dans un coin de la chambre, un grand sachet en plastique renfermant le cadavre d’une jeune fille en décomposition très avancée. N’en croyant pas ses yeux, le patron est resté planté à sa place sans dire mot. L’employé, quant à lui, a perdu connaissance. Et voilà les policiers qui sont venus pour résoudre un simple problème se retrouvent devant un cadavre. Pas moins de quelques minutes, le procureur du Roi, tous les services de police et les sapeurs-pompiers se sont dépêchés sur les lieux. Rapidement, le cadavre qui présentait des traces de violence et une grave blessure a été identifié.

Il appartenait à la jeune serveuse, Fayrouz, vingt-deux ans, qui a disparu depuis février 2015. Le rapport de l’autopsie a conclu qu’il s’agissait d’une mort criminelle. Aussitôt, le gérant du café qui a disparu depuis quelques jours, a été pointé du doigt. Les investigations ont été lancées pour l’arrêter mais il semble qu’il a quitté Imzouren. Pas moins de vingt-quatre heures plus tard, il a été arrêté à Tanger alors qu’il sirotait un café sur la terrasse d’un café donnant sur la plage. En fait il avait l’intention d’émigrer clandestinement. Est-ce lui l’auteur de ce crime ?

Effectivement, il a avoué l’avoir tuée d’un coup de marteau. Pour quel mobile? Serveuse au café, il lui a proposé une petite somme d’argent comme indemnité pour partir définitivement. Devant son refus, elle a commencé à l’injurier et le qualifier de quelqu’un qui maltraitait ses parents. Perdant ses nerfs, il l’a sollicitée d’entrer derrière le comptoir pour préparer du thé à la menthe pour un client. Tout d’un coup, loin des regards, il lui a asséné un coup de marteau pour tomber raide morte. Ce gérant a traîné le cadavre à l’intérieur de la chambre pour l’enrouler ensuite avec du coton et l’enfermer dans un grand sachet en plastique. Mais il n’est pas arrivé à s’en débarrasser le laissant ainsi se décomposer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *