Elle tue sa mère Sous l’effet de l’alcool

Elle tue sa mère Sous l’effet de l’alcool

Ivre, Samia rentre tard chez elle toute joyeuse. Cette barmaid de trente ans vient de passer durant cette nuit du réveillon, de «très bons» moments avec ses clients. Elle a amassé une bonne somme d’argent. Nous sommes à Derb El Baladia, préfecture El Fida-Mers Sultan, à Casablanca. Samia n’y habite pas seule mais en compagnie de sa sœur, Nadia, son aînée de deux ans et leur mère, une septuagénaire. Elle rentre, se rend à la chambre de sa mère. «Ne la réveille pas!», lui ordonne Nadia qui semble être elle aussi sous l’effet de l’alcool. «Elle est tombée par terre», précise Nadia à sa sœur. Samira la dévisage et remarque une blessure à un œil, pire encore, elle ne respire plus. Serait-elle morte? Oui. Les deux sœurs se rendent aussitôt au commissariat de police de Derb El Kabir qui assure la permanence. Elles se plantent devant le chef. Nadia lui explique qu’elle a découvert sa mère tombée par terre, le sang coulait de son visage, qu’elle le lui avait lavé, l’a aidée à boire du lait et à s’étendre sur son lit. Les enquêteurs se dépêchent au domicile et effectuent un constat sur le corps de la défunte qui les mène au fait qu’elle avait rendu l’âme depuis plus de deux heures. Les limiers notent également des ecchymoses sur son visage, des traces de violence sur son nez, sa bouche, ses côtes, ses pieds… Le cadavre est évacué vers l’institut médico-légal Arrahma. L’autopsie révèle que les côtes et le nez de la défunte sont fracturés. En conclusion, l’autopsie affirme que la vieille femme a été violentée puis étouffée. L’enquête diligentée par la PJ d’El Fida-Mers Sultan se met alors en branle. Les voisins de la défunte attestent que Nadia violentait souvent sa mère. Sa sœur, Samia, confirme le témoignage. Mais Nadia serait-elle allée jusqu’à tuer sa mère ? C’est ce dont les limiers ont voulu s’assurer en la soumettant à des interrogatoires serrés. Elle ne tarde pas à passer à table. C’est effectivement elle l’auteure de ce crime ignoble. Le mobile? Sa mère lui a demandé de cesser de boire de l’alcool, chez elle, en compagnie de son amant. Hors d’elle, elle s’est acharnée sur elle et lui a assené plusieurs coups et, comme si cela ne suffisait pas, elle l’a étranglée et ne l’a relâchée qu’une fois morte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *