Elle tue son amant avec une hache

C’est à Kelaât Sraghna que Redouane a vu le jour en 1980. Le départ de ses amis vers une autre destination pour gagner dignement leur vie l’a passionné. Il s’est demandé pourquoi pas lui ? Il  avait  pris la  décision d’emballer ses affaires pour partir à Casablanca.
Un choix qu’il a abandonné ensuite quand l’un de ses amis lui a demandé de l’accompagner à Ouled Taïma. Dans cette localité, il avait commencé à travailler dans des fermes d’agriculture. Un travail qui ne lui rapportait pas gros pour payer le loyer d’une chambre et la nourriture et pour aider sa famille et encore moins pour se procurer sa dose quotidienne de haschich. La solution ? D’un consommateur de drogue, il est devenu dealer. Et l’argent a commencé à couler dans ses poches au point qu’il a abandonné la chambre pour louer une maison et a entretenu une relation avec Naïma. Cette fille de joie a trouvé en lui un refuge. Outre le trafic du haschich, tous les deux se sont lancés dans la distillation et le commerce de l’eau-de-vie. Un commerce illicite qui lui avait coûté à plusieurs reprises un châtiment de quelques mois de prison ferme. Certes, il blanchissait à chaque fois son amante pour endosser toujours seul toute l’affaire. Mais, elle n’hésitait pas à le soutenir et à lui rendre visite en prison. Au fil d’une dizaine d’années, cette relation a enfanté d’une fille et un garçon.
Deux enfants qui n’ont jamais encouragé Redouane à légitimer sa relation avec Naïma. Au contraire, il a entretenu une nouvelle relation avec une autre jeune fille avec laquelle il pensait se marier. Et Naïma et ses deux enfants ? Pour lui, ils appartiennaient à une phase de sa vie qu’il devrait oublier. Quand Naïma a appris la mauvaise nouvelle, elle a décidé de le liquider. Mi-mars dernier, elle a brûlé de l’huile alors qu’il était plongé dans un profond sommeil. Et elle l’a jetée sur son visage et lui a donné plusieurs coups de hache. Après, elle l’a porté sur son dos jusqu’à un terrain appartenant à un fellah de la région et l’a enterré près d’un arbre. Une enquête a été diligentée par la Gendarmerie royale de la région et la mise en cause a été arrêtée et traduite devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *