Elle tue son amie qui refuse de lui rendre son argent

Elle tue son amie qui refuse de lui rendre son argent

Mais le cauchemar pour elle commence à peine puisqu’elle risque une lourde peine d’emprisonnement qui l’éloignerait de ses deux enfants, âgés respectivement de douze et huit ans.

«Je suis mère de deux enfants, M. le président, je ne peux imaginer la vie sans eux», a-t-elle déclaré devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.
Pleurant à chaudes larmes, ses déclarations étaient presque inaudibles. Le président de la Cour lui demandait à chaque fois de cesser de pleurer. Mais en vain.

«Je lui ai prêté une somme de cinq mille dirhams», a-t-elle balbutié.
La mise en cause, âgée de trente-six ans, est commerçante de son état. En fait, elle ne disposait pas d’un local commercial, elle n’exposait pas sa marchandise à la rue non plus, mais elle se rendait chez ses clientes.

«Bien que plus d’une année fut passée, elle a refusé de me rendre la somme de cinq mille dirhams», a-t-elle ajouté.

La mise en cause insistait pour récupérer son argent, mais son amie s’abstenait.
«Pire encore, la dernière fois elle m’a dit d’aller recourir à la justice pour avoir mon argent», a-t-elle précisé.

Hors d’elle, elle l’a tenue par les cheveux. Son amie a commencé à crier. Toutes seules, elle lui a donné des gifles avant de la tirer vers le salon et lui a adressé des coups à la tête par une table en bois. Son amie a perdu connaissance. Perturbée, elle est sortie sans savoir ce qu’il est advenu de son amie.

«Je suis rentrée chez moi sans chercher à savoir ce qui lui est arrivé. Quand la police est arrivée chez moi, j’ai appris qu’elle a rendu l’âme», a-t-il ajouté.

Son amie a été retrouvée, par son époux, corps sans vie. Remarquant le sang, il a alerté la police qui a diligenté une enquête minutieuse soldée par l’arrestation de la meurtrière.

Verdict : Jugée coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner avec bénéfice des circonstances atténuantes, elle a été condamnée à 6 ans de réclusion criminelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *