Elle tue son enfant avec la complicité de sa mère

Elle tue son enfant avec la complicité de sa mère

Depuis plusieurs mois, cette jeune fille, âgée de vingt-sept ans, partageait avec son compagnon le même toit. Mais jamais il ne lui est venu l’idée qu’un jour il l’abandonnerait une fois enceinte. Personne à son douar situé dans la commune rurale Mograne, Caïdat Ameur, dans la région de Kenitra n’a pu remarquer sa grossesse, sauf sa mère, ainsi qu’une amie à elle, infirmière de son état, qui ont décidé de la soutenir et lui apporter toute leur assistance jusqu’au bout. Au début du mois courant, notre jeune fille a mis au monde son nouveau-né, aidée en cela par seulement sa mère. Personne d’autre n’a assisté à son accouchement. Et elle seule qui a procédé à son étouffement. Que devaient-elles faire à ce petit cadavre ? La solution est simple. Elles ont creusé une fosse ressemblant à une tombe et l’ont enterré sans aucun regret ni scrupule. Et personne n’a pu se douter de quoi que ce soit. Quelques jours plus tard, la jeune fille a rencontré son amie, l’infirmière. Celle-ci lui a demandé ce qu’elle a fait de son nouveau-né, si elle l’a gardé ou si elle l’a confié à une famille. «Je n’ai fait ni l’un ni l’autre, je l’ai tué», lui a-t-elle répondu sèchement. N’en revenant pas de ce qu’elle venait d’entendre, l’infirmière composa le numéro de la gendarmerie et les alerta de cet infanticide. La jeune fille et sa mère ont été arrêtées et traduites devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Kenitra.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *