Elle tue son mari, le découpe et l enterre

Elle tue son mari, le  découpe et l enterre

Sa famille n’arrive pas à croire qu’elle avait, il y a deux ans, perpétré un crime qui dépasse l’imagination et  continue à couler ses jours  tranquillement comme si de rien n’était. Personne de ses voisins au douar Boughanem, situé dans une commune rurale d’Ouled Taïma, province de Taroudant, n’a jamais conçu que cette mère de famille qui n’a jamais affiché l’air d’une méchante femme,  peut arriver à tuer son mari et le découper en morceaux.  Comment est-elle arrivée à profiter tranquillement de sa vie et tomber une autre fois amoureuse d’un homme alors qu’elle venait d’enterrer son mari pas loin de chez elle ? Il est essentiel de savoir pourquoi elle a commis un pareil méfait. En fait, elle se souvient de toute l’histoire qu’elle a racontée en détail au substitut du parquet général. «Il était très agressif», raconte-t-elle pour justifier son crime. Devant les enquêteurs de la gendarmerie, elle a qualifié son mari de méchant, violent, cruel…Au fil des années, elle n’arrivait plus à supporter sa cruauté ; au point  qu’elle a fini par se convaincre de le tuer et a décidé de passer à l’action. C’était la nuit de l’Aïd El Fitr 2010. Son mari et deux de ses trois enfants sont plongés dans un profond sommeil. Seule sa fille aînée se tenait à côté d’elle. Tout d’un coup, elle se met debout et  disparaît pendant quelques secondes  pour retourner armée d’un coutelas. Sa fille aînée n’ayant rien compris a tout juste ouvert grands les yeux sans le moindre commentaire. La mère s’est approchée du lit et tout d’un coup, elle entame son entreprise  criminelle contre son mari.  Trois coups de coutelas et le mari a soufflé son dernier soupir sans trop avoir souffert. Aidée par sa fille aînée, elle a découpé le cadavre en menus morceaux qu’elle a enterrés dans une petite écurie jouxtant son domicile. Aux voisins qui commencent à poser des questions sur la disparition du mari, elle expliquait qu’il est allé en ville pour essayer de trouver un emploi. Seulement après une année, elle s’est mise à se plaindre arguant qu’elle a été  abandonnée avec ses trois enfants. Entre-temps, elle a entretenu une relation amoureuse avec un jeune homme du douar, ils  ont ensuite décidé de se marier. Mais le jeune homme lui demandait de patienter encore jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de nouvelles du mari. Essayant de le convaincre et après avoir perdu  toute patience, elle lui a confié que son mari ne retournera plus. Pourquoi ? «Je l’ai tué, découpé en morceaux et je l’ai enterré», lui avoue-t-elle. Disait-elle la vérité ?
Pour en avoir le cœur net, le futur mari s’est dépêché chez les gendarmes pour les informer de ces nouveaux faits. Une enquête a été diligentée. Des os et certaines parties du corps ont été découverts sous terre, là où elle les avait enterrés. Et la femme a aussitôt été arrêtée. Comme quoi, il n’y a jamais de crime parfait.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *